Santé

L’exostose, la maladie du surfeur

L’exostose, une maladie méconnue mais particulièrement handicapante pour ceux qui pratique une activité aquatique.

Une maladie qui peut mettre des années à apparaître

C’est une maladie bénigne. L’exostose, ou “l’oreille du surfeur” est une maladie qui touche principalement les surfeurs même si les amateurs de plongée ou de planche à voile ne sont pas à l’abri. Elle est causée par l’agression de l’eau froid et la pression sur notre oreille. Conséquence ? L’os se développe dans le conduit auditif externe.

Contrairement à celle des cétacés, notre oreille est ouverte sur l’extérieur. Et l’os tympanal, qui finit sa maturation vers 7-10 ans, est plus sensible aux irritations extérieures et très peu protégé par la fine couche d’épidermeLes excroissances osseuses, dans chaque oreille généralement, vont progressivement masquer le tympan

explique amille Bodenez, chef du service ORL (oto-rhino-laryngologie) à  Lorient  à nos confrères de Ouest-France. Au début, impossible de s’en rendre vraiment compte. C’est un processus qui peut prendre beaucoup de temps avant d’être repérable.

La personne n’est gênée qu’à partir d’un certain stade, qui peut apparaître au bout d’une dizaine d’années, quand ça se bouche. Le cérumen et l’eau vont rester piégés. Ça peut s’infecter et, à terme, entraîner une baisse auditive.

S’en rendre compte à moins d’être spécialiste est peu ou prou impossible. De fait, la plupart des personnes qui en sont victimes l’ignorent jusqu’à consulter un spécialiste.

Un spectre large chez les surfeurs

Dans la population générale, le pourcentage de personnes touchées est encore faible : 1%. Contre 70% chez les surfeurs réguliers en eau froide. Problème, le surf s’est démocratisé. Y compris chez les plus jeunes. Autant dire qu’avec le délai d’apparition de cette maladie, on pourrait bien assister à une vague d’exostose dans les prochaines années.

Difficile de s’en prémunir, en revanche une opération est possible. Les médecins la pratiqueraient régulièrement au-delà de 80% d’obstruction. La cicatrisation est rapide et l’opération sans danger. Mieux vaut toutefois anticiper en optant pour des bouchons d’oreille ou une cagoule parfaitement hermétique.

Publié le samedi 5 mai 2018 à 14:46, modifications samedi 5 mai 2018 à 10:31

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !