Santé

Les Français font-ils confiance aux médicaments ?

C’est l’organisation professionnelle des entreprises du médicament opérant en France, le LEEM, qui est à l’origine d’une étude particulièrement intéressante sur les relations qu’entretiennent les Français avec les médicaments. Retour sur cette analyse.

LEEM est un observatoire sociétal qui représente 260 entreprises du médicament en France. Depuis maintenant huit années, ce dernier étudie avec précision l’opinion des Français vis-à-vis des médicaments et des laboratoires. Il s’agit donc cette année du huitième baromètre, ce dernier étant réalisé par IPSOS. Les résultats ont été publiés ce mardi 13 novembres, et démontre que les Français retrouvent peu à peu la confiance en les médicaments et les vaccins. Cependant, la méfiance est toujours de mise concernant la transparence et l’éthique des laboratoires.

D’après le sondage réalisé, on découvre que 77 % des Français font plutôt confiance aux médicaments, ce qui est très enthousiasmant pour les laboratoires. En effet, cette confiance est en progression par rapport à l’année dernière, les Français n’étant « que » 75 % à déclarer avoir confiance en les médicaments en 2017. En 2015 ils étaient 85 %. On observe donc une légère remontée, ce qui tend à rassurer les professionnels de santé.

Des évolutions plutôt positives

Cependant, on constate que la confiance fluctue en fonction du type de médicaments. De fait, 84 % des Français font confiance aux médicaments remboursés et vendus sur ordonnance, et ils ne sont plus que 66 % concernant les médicaments génériques et ceux qui sont non remboursés. On comprend donc que le générique fait encore très peur aux consommateurs, même si on les éduque pour leur faire comprendre que la composition ne change pas et que les résultats seront les mêmes.

L’étude montre donc que les Français tendent à reprendre confiance en l’industrie du médicament et sur l’effet de ces derniers, ce qui est plutôt encourageant même si pour l’instant on ne retrouve pas le taux de confiance atteint dans les années 2010. En revanche, ils continuent à manquer de confiance concernant la transparence des laboratoires pharmaceutiques, ce qui en dit long sur le travail qu’il reste à fournir de la part des professionnels du monde de la santé…

Publié le mercredi 14 novembre 2018 à 13:11, modifications mercredi 14 novembre 2018 à 11:05

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !