Santé

La revue « Prescrire » met en cause certains médicaments « plus dangereux qu’utiles »

La revue « Prescrire » a mis à jour sa liste de 93 médicaments dont 82 vendus en France et certains d’entre eux sont « plus dangereux qu’utiles » selon eux.

Cette liste noire dévoilé ce jeudi 31 janvier par la revue « Prescrire » est alarmante. 93 médicaments dont 82 vendus en France sont jugés potentiellement comme dangereux.

Des sirops contre le rhume épinglés

Cette liste noire a été établie sur la base des analyses publiées dans la revue durant neuf ans.

Parmi les six médicaments ajoutés à cette liste noire de cette année, on retrouve Décontractyl (comprimés ou baume). C’est un médicament utilisé pour soulager les douleurs de contractures musculaires. Les effets indésirables sont dus à son principe actif, la méphénésine qui causent principalement de somnolences, peut provoquer des nausées et vomissements, des réactions allergiques graves et abus et dépendance. De plus, le baume expose à des atteintes cutanées graves.

Également la pommade pour fissures anales Rectogesic qui n’est pas plus efficace qu’un placebo. Ce baume est susceptible d’entraîner des maux de tête, des brûlures d’estomac et des renvois acides.

L’antitussif Toplexil à base d’oxomémazine qui a des propriétés neuroleptique entraîne des “effets indésirables disproportionnés “.

La revue « Prescrire » rappelle également que les médicaments contre le rhume par voie orale ou nasale exposent à un risque de troubles cardiovasculaires grave voire mortels. ((poussées d’hypertension, AVC, troubles du rythme cardiaque).

Fin 2017, les autorités sanitaires ont interdit la publicité grand public pour ces vasoconstricteurs.

C’est un petit pas qui montre que les autorités reconnaissent que ces produits posent problème, mais sans les retirer du marché.

Explique Bruno Toussaint, directeur éditorial de Prescrire.

Publié le vendredi 1 février 2019 à 13:31, modifications vendredi 1 février 2019 à 13:31

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct