Santé

Johnson & Johnson verse 65 millions d’euros de dédommagement

Le tribunal du Missouri a condamné la société de cosmétiques Johnson & Johnson à payer 65 millions d’euros à la famille d’une femme décédée d’un cancer des ovaires qui aurait été causé par l’utilisation de leur poudre talc.

Un jury du Missouri a condamné la société de cosmétiques Johnson & Johnson à payer des dommages de 72 millions de dollars (65 millions d’euros) à la famille de Jacqueline Fox, une américaine décédée en octobre de l’année dernière, victime d’un cancer des ovaires. La famille prétend que la mort de la femme de 62 ans a été causée par l’utilisation de produits à base de talc appartenant à la marque de cosmétiques. Prétendument, ils contiendraient des agents cancérogènes.

Le cas de Jacqueline Fox, originaire de Birmingham, Alabama, fait partie d’une revendication collective, impliquant environ 60 personnes. Le fils de Fox, Marvin Salter, a porté plainte suite à la mort de sa mère, deux ans après que lui soit diagnostiqué le cancer. Salter a déclaré que sa défunte mère utilisait les produits à base de talc Johnson & Johnson depuis environ 35 ans.

La société de cosmétiques est également accusée d’avoir ignoré pendant des années les réclamations selon lesquelles leurs produits à base de talc causeraient le cancer. Jere Beasley, l’un des avocats de la famille Fox, a déclaré que Johnson & Johnson était informé de cette possibilité, mais que néanmoins, la société a menti aux organismes publics et réglementaires. Au cours des dernières décennies, environ un millier de cas ont été archivés dans le Missouri et 200 dans le New Jersey.

Les charges retenues contre Johnson & Johnson ne datent donc pas d’aujourd’hui. En mai 2009, plusieurs groupes se sont joints afin d’obliger la société à éliminer les agents suspects de leurs articles de toilette pour bébés et adultes. En 2012, après plusieurs pétitions, une publicité négative et une menace de boycott, la société a finalement cédé, en éliminant progressivement plusieurs de ces agents.

Il est prévu que la société de cosmétiques fasse appel de la décision du tribunal.

Le talc est un minéral constitué de magnésium, de silicium, d’oxygène et d’hydrogène. Il est largement utilisé dans les produits cosmétiques et dans les produits d’hygiène. Il s’agit d’un produit-phare de la marque Johnson & Johnson.

Publié le jeudi 25 février 2016 à 13:01, modifications jeudi 25 février 2016 à 12:18

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !