Santé

Un homme se fait tatouer, se baigne dans la mer et meurt d’une grave infection

tatouage mollet

Deux mois après une baignade en mer, un homme qui venait de se faire tatouer la jambe est mort d’un choc septique.

Sa jambe vire au rouge

Un Mexicain de 31 ans est mort d’une grave infection, après s’être tatoué le mollet gauche. En effet, après s’être baigné dans les eaux du Golfe du Mexique, seulement cinq jours après s’être fait tatouer, une bactérie s’est infiltrée dans sa jambe. Très rapidement, celle-ci a viré au rouge et l’a fait terriblement souffrir.

Un choc septique

Souffrant d’un choc septique, l’homme a été hospitalisé d’urgence. Cependant, son état de santé s’est rapidement dégradé. Il a alors été testé positif au Vibrio vulnificus, une bactérie généralement trouvée dans l’eau des océans. Placé sous traitement antibiotique agressif, il était déjà trop tard. En effet, son sang était infecté et il développait une gangrène.

Il meurt deux mois après

Les médecins ont alors décidé de tenter une amputation de la jambe. Toutefois, leur patient était un grand consommateur d’alcool. Son foie était endommagé et ils craignaient que l’ablation de sa jambe n’améliore pas son état. Ils l’ont alors placé dans le coma. Néanmoins, deux mois après son entrée aux urgences, l’homme est décédé de septicémie.

Quels sont les recommandations ?

Avec l’été qui arrive, les recommandations ne sont jamais de trop. Ainsi, après un tatouage, il est généralement recommandé de patienter, au minimum, trois semaines avant de se baigner dans une piscine ou en mer. Ce n’est qu’au cours de ce délai que la peau cicatrise.

Selon les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), 80 000 cas sont diagnostiqués chaque année, et 100 sont mortels.

Publié le mercredi 7 juin 2017 à 10:33, modifications mercredi 7 juin 2017 à 9:30

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !