Santé

Gaétan Dugas, un canadien accusé d’avoir importé le Sida aux USA, blanchi

Gaéta Dugas a été accusé dans les années 80 d’avoir amené le virus du Sida aux USA. Et bien, aujourd’hui, sa mémoire vient d’être réhabilitée par des chercheurs américains.

Sa vie entière avait été entachée d’un terrible scandale. En effet, un steward canadien prénommé Gaétan Dugas, a été accusé dans les années 80 d’avoir importé le virus du Sida sur le sol américain. Imaginez la vie de ce pauvre homme qui s’est vu trainer dans la boue mais qui a du aussi vivre certainement avec une terrible culpabilité. A l’époque ce garçon, qui voyageait dans plusieurs pays du monde, a été accusé par un journaliste, Randy Shilts, d’avoir propagé le Sida aux USA, dans son livre And the band played on (1987).

Et bien, aujourd’hui, sa mémoire est réhabilitée à titre posthume. Malheureusement celui qui est décédé en 1984 ne saura jamais que des chercheurs ont lavé son honneur. Celui qui était donc désigné comme le “patient zéro” aux Etats-Unis n’a rien à voir avec l’épidémie du Sida qui a frappé le territoire.

Ainsi donc selon une étude menée par des chercheurs de l’université de Tucson en Arizona, aucune preuve ne permettait d’accuser Gaétan Dugas.

“Il n’y a pas de preuve biologique, ni historique que le ‘patient zéro’ était le premier cas aux Etats-Unis.

Les résultats de cette étude ont été analysés lors d’une conférence de presse qui a eu lieu à Boston fin février mais les données détaillées n’ont pas encore été publiées.

Comment les chercheurs ont donc réussi à prouver que Gaétan n’était pas le patient zéro ? Ils ont analysé le génome du virus contenu dans huit échantillons sanguins de malades américains, faisant partie des neuf génomes les plus anciens jamais récupérés dans le monde à ce jour, prélevés en 1978 et 1979, ainsi que celui du “patient zéro” récupéré en 1983. Ainsi, après de nombreuses recherches moléculaires, ils ont établi que le virus :

 avait été transféré d’Afrique vers les Caraïbes (Haïti notamment) entre 1964 et 1970 (probablement avant 1967), avant d’entrer aux Etats-Unis par New York, entre 1969 et 1973 (probablement avant 1971),

écrivent nos confrères de L’Express. Suite à cette expertise, les chercheurs peuvent établir un arbre généalogique car le génome du virus mute à chaque duplication.

Le magazine Science poursuit :

Grâce à l’arbre généalogique ainsi réalisé, les scientifiques ont déterminé que le génome du “patient zéro” ne se situait pas au début de l’arbre génétique des premières années de l’épidémie aux Etats-Unis, mais “environ au milieu”. Cela montre de ce fait “clairement” que Gaétan Dugas, décédé en 1984, n’avait pas introduit le sida aux Etats-Unis.

La famille de Gaétan doit être soulagée.

Publié le samedi 12 mars 2016 à 14:17, modifications samedi 12 mars 2016 à 12:09

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !