Santé

États-Unis : Il survit 555 jours sans cœur

Victime de cardiomyopathie, une maladie génétique, Stan Larkin a vécu pendant 555 jours sans cœur, mais avec un organe artificiel portable transporté dans un sac à dos.

Stan Larkin, 25 ans, un jeune homme américain, a vécu 555 jours sans cœur. En 2006, alors qu’il était adolescent, Stan s’est vu diagnostiquer une cardiomyopathie, une maladie génétique qui affecte le cœur et peut pousser l’organe à s’arrêter à tout moment, sans prévenir.

En décembre 2014, les médecins ont décidé de lui retirer l’organe pour éviter le pire. Le nom du garçon figurait pourtant en bonne place sur la liste nationale d’attente de greffe, mais aucun organe n’était disponible à l’époque.

Ainsi, les chirurgiens ont décidé d’utiliser une nouvelle technologie qui permet aux patients attendant une transplantation cardiaque de survivre plusieurs mois sans cœur.

Ils ont extrait le cœur de Stan et l’ont remplacé par un cœur artificiel, qui se connecte directement à un appareil portable appelé Syn Cardia Freedom Portable Driver, une machine de six kilos intégrée dans un sac à dos et qui utilise un système de pompes pour faire circuler le sang dans le corps.

Sans cette nouvelle technologie, Stan aurait été branché à un autre type de cœur artificiel, le Big Blue, une machine pesant près de 200 kilos et ayant la taille d’une machine à laver.

Stan a ainsi pu préserver sa liberté, vivre une vie normale et il s’est même remis à jouer au basket. 17 mois plus tard, il a reçu un cœur grâce au don d’organe et a totalement récupéré de l’opération.

Le grand frère de Stan Larkin, Dominique, souffrait lui aussi de la même maladie héréditaire et il avait bénéficié du même dispositif, avant de subir une transplantation cardiaque en 2015.

Publié le lundi 13 juin 2016 à 9:37, modifications lundi 13 juin 2016 à 8:32

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !