Santé

Les écrans ont des conséquences dramatiques sur les enfants

Une doctoresse tire la sonnette d'alarme

Les écrans sont mauvais pour les enfants, et une surexposition à ces derniers peut avoir de graves conséquences sur leur comportement…

On sait que les tablettes et les outils numériques en tout genre ont envahi notre quotidien. C’est loin d’être un scoop ! Nous savons également que ce n’est pas forcément bon pour les enfants d’être trop exposés aux écrans. Et malgré tout, le temps que les petits passent devant les tablettes et les télévisions connectées augmente…

Un médecin a décidé de tirer la sonnette d’alarme dans le but d’informer les parents des risques encourus par un enfant qui passerait trop de temps devant les écrans. Car oui, c’est dangereux, et cette surexposition pourrait avoir des conséquences graves sur leur développement et sur leur avenir.

On vous explique !

De mauvaises habitudes

Les enfants qui naissent aujourd’hui sont immédiatement connectés. Les parents diffusent leurs photos sur les réseaux sociaux, leur donnent le biberon avec leur téléphone à la main… Et très rapidement, dès l’âge de 12 mois en moyenne, le bébé prend en main un téléphone portable ou une tablette.

Le problème, ce n’est pas tant de leur faire essayer les tablettes ou de les mettre devant la télévision. Non, le véritable souci, c’est de remplacer les autres activités par les écrans. Il faut continuer à lire des livres, à empiler des cubes, à cueillir des fleurs… pour développer une motricité, un langage, et des relations sociales adaptées…

Mais actuellement, de nombreux parents font l’erreur de mettre leurs enfants devant un écran. Solution de facilité bien souvent. Et même s’ils ne veulent pas faire de mal à leurs petits, et bien les conséquences peuvent être graves. C’est en tout cas ce que plusieurs spécialistes expliquent, et notamment une doctoresse, qui tire la sonnette d’alarme.

Un message d’alerte

C’est la doctoresse Anne-Lise Ducanda, médecin de la PMI basée dans l’Essonne, qui a décidé de pousser un coup de gueule. Elle parle des « enfants écran » et démontre que ces petits bouts surexposés aux écrans dès leur plus jeune âge présentent des troubles importants et très inquiétants.

Des problèmes de comportement de développement

Les « enfants écran » présentent des problèmes de langage, de dextérité, de relations aux autres… Et oui, ils développent de véritables troubles comportementaux. Nous parlons ici d’enfants qui passent environ six heures par jour devant des écrans…

En réalité, ces troubles semblent très graves, mais ils ont généralement tendance à disparaître naturellement lorsque les parents déconnectent leurs enfants des écrans. Ce sont des moments difficiles puisqu’ils sont habitués, et qu’il faut leur trouver d’autres occupations. Mais c’est possible, et ça fonctionne !

Un constat alarmant

C’est une orthophoniste basée à Villejuif en région parisienne, Carole Vanhouette, qui a complété cette étude. Elle affirme que le phénomène s’amplifie ces dernières années :

Depuis quelques années, je vois des enfants dès l’âge de 3 ans avec moins d’une dizaine de mots à leur vocabulaire. Récemment, il y a eu un nouveau glissement avec l’arrivée de petits dès l’âge de 2 ans et demi qui ne sont pas du tout dans la communication. Ils se comportent comme des enfants un peu ‘sauvages’, dans leur bulle, comme s’ils n’avaient pas eu l’habitude d’être en relation avec une autre personne.

Une nouvelle tétine

Les tablettes notamment sont un piège pour les parents qui pensent faire bien. En effet, ces dernières proposent des applications éducatives. Les enfants peuvent apprendre l’anglais, les formes, les couleurs… et les parents trouvent bien et instructif de coller leurs enfants devant ces écrans.

Malheureusement, l’écran n’est pas une tétine ! Anne-Lise Ducanda parle d’ailleurs de la nouvelle « tétine d’aujourd’hui », ce qui est selon elle excessivement dangereux. Car les enfants qui consomment trop d’écran manquent de dextérité, et ne développent pas leur langage. Leurs relations sociales également sont amoindries, ce qui pose de sérieux soucis lors de l’entrée à l’école maternelle.

Une campagne de prévention

La doctoresse Anne-Lise Ducanda est sortie du silence pour demander la mise en œuvre une vaste campagne de prévention adossée à de nouvelles études scientifiques pour démontrer le lien possible entre les écrans et les troubles du comportement. Et elle n’est pas la seule à faire cette demande !

En effet, de nombreux professionnels de la petite enfance ont l’intention d’alerter le nouveau Président de la République, Emmanuel Macron, sur le danger des écrans pour les enfants. Ils espèrent ainsi le sensibiliser sur ce sujet grave, qui concerne les plus petits et qui a des conséquences graves sur leur avenir.

Publié le jeudi 25 mai 2017 à 11:05, modifications jeudi 25 mai 2017 à 12:18

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !