Santé

Le don du sang ouvert aux homosexuels sous certaines conditions

L’interdiction, qui avait été imposée en 1983, vient d’être levée à condition que les donneurs homosexuels remplissent un certains nombre de critères.

Depuis ce lundi 11 juillet, les homosexuels et les lesbiennes peuvent faire don de leur sang.

L’exclusion permanente qui avait été instituée en 1983, notamment en raison des risques liés au SIDA, a été levée ce lundi 11 juillet. Cependant, pour être éligibles, les candidats au don devront être abstinents depuis au moins 12 mois.

Marisol Touraine avait annoncé en novembre dernier que cette interdiction allait prendre fin.

Donner son sang est un acte de générosité, de citoyenneté, qui ne peut être conditionné à une orientation sexuelle. Dans le respect de la sécurité absolue des patients, c’est aujourd’hui un tabou, une discrimination qui sont levés.

Avait déclaré la ministre de la Santé.

Dans un premier temps, le don du sang sera ouvert aux homosexuels qui n’ont pas eu de relations sexuelles avec un autre homme depuis douze mois minimum. Ensuite, les dons de plasma seront autorisés pour les homosexuels à condition qu’ils aient une relation stable depuis quatre mois ou à condition qu’ils n’aient pas eu de relations sexuelles sur la même période.

Ces critères seront réévalués dans les années à venir pour rejoindre les modalités générales des dons. Pour cela, des études vont être menées pour s’assurer que le risque de prélever du sang chez les donneurs homosexuels n’est pas plus élevé que chez les hétérosexuels.

C’est cette interrogation qui a incité les autorités sanitaires à imposer cette année d’abstinence, contre l’avis des associations de défenses de la communauté Lesbiennes, Gays, Bi et Transsexuels de France.

C’est la fin de l’exclusion systématique et à vie des homosexuels et bisexuels masculins des dons de sang.

S’est félicité l’association SOS homophobie, qui regrettait toutefois «  le maintien des discriminations fondées sur l’orientation sexuelle ».

L’Etablissement français du sang a accueilli cette annonce avec satisfaction. En effet, cette ouverture aux donneurs homosexuels permettra d’avoir environ 20 000 dons supplémentaires par an.

Publié le mardi 12 juillet 2016 à 8:57, modifications mardi 12 juillet 2016 à 8:11

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !