Santé

Des substances d’origine animale sont présentes de façon dissimulée dans plusieurs produits de grande consommation

Ces produits de grande consommation contiennent des produits d’origine animale, parfois sans même que vous le sachiez !

D’après un rapport de l’ONG Foodwatch publié ce jeudi 20 septembre 2018, de nombreuses substances d’origine animale et que l’on trouve dans la viande de porc, de bœuf ou même les insectes sont présentes dans plusieurs produits de grande consommation sans même que nous le sachions.

Une douzaine de produits “connus” sont concernés

Foodwatch a mené une étude approfondie à partir du printemps 2018, grâce à laquelle l’ONG a pu éditer une liste d’une “douzaine de produits connus” qui présentent des substances animales inattendues. Dans plusieurs cas, ces derniers ne sont même pas mentionnés dans la liste des ingrédients, car la réglementation en vigueur leur permet d’éluder ces composants…

Outre les bonbons comme les Petits Oursons à la guimauve qui contiennent de la gélatine de porc, malgré la mention laconique “gélatine” sur leurs étiquettes, l’ONG a également trouvé des traces de gélatine de bœuf dans les yaourts paniers de Yoplait 0%. Celle-ci a donc contacté la marque, qui leur a répondu que ces substances représentent moins de 0,5% du total des ingrédients, et qu’elles seraient retirées de leur composition en 2019.

De nombreux produits contiennent également de la cochenille, un colorant issu de purée d’insecte. Parmi eux, on peut citer la glace “fraise et morceaux de meringue” de Carte d’Or, ou encore l’Orangina rouge. On en retrouve même des traces sur certains fruits comme les pommes Fuji ! Enfin, on peut mentionner la présence de présure que l’on retrouve dans l’estomac de jeunes veaux dans le comté bio de système U. Appétissant !

Des substances animales dans des produits inattendus !

Certains produits mentionnent ouvertement l’incorporation de substances animales dans la liste de leurs ingrédients. Leur présence n’en reste pas moins incongrue, puisque l’on retrouve par exemple du bouillon de volaille dans des conserves de flageolets de la marque casserais, de la gélatine de bœuf dans des macarons au framboise Auchan, ou du porc dans les viennois chocolat de Nestlé.

Certains fabricants utilisent également des produits d’origine animale lors du processus de transformation des matières premières, et que l’on retrouve donc dans la composition finale de nombreux produits. Or, les fabricants ne sont pas obligés par la loi de le renseigner sur les étiquettes. La plupart des marques ont d’ailleurs refusé d’évoquer ce sujet avec l’ONG…

Publié le dimanche 23 septembre 2018 à 10:04, modifications samedi 22 septembre 2018 à 11:09

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !