Santé

Une découverte majeure pour booster les antibiotiques avec des huiles essentielles

Un chercheur marocain aurait découvert comment booster les antibiotiques grâce aux huiles essentielles…

C’est une découverte assez incroyable qu’Adnane Remmal a fait ces dernières années. Ce professeur de biologie d’origine marocaine, a reçu le prix public de l’inventeur 2017 décerné par l’Observatoire européen des brevets. Et ce n’est pas un hasard ! En effet, ce scientifique a découvert quelque chose d’essentiel, qui pourrait permettre des avancées médicales importantes.

Booster des antibiotiques devenus inefficaces

L’idée de ce scientifique était simple : trouver le moyen de booster des antibiotiques devenus inefficaces à cause de la résistance des bactéries. Il faut savoir que c’est un véritable problème, qualifié de majeur par l’OMS. Or, ce chercheur a découvert une astuce qui semble fonctionner. On parle ici des huiles essentielles.

Dans les années 1990, Adnane Remmal s’est spécialisé dans l’hypertension artérielle. Il était alors chercheur à Paris. Promis à un brillant avenir, il a décidé de décliner les postes en France pour retourner exercer la médecine dans son pays, le Maroc. Mais dans son pays, l’hypertension artérielle n’est pas une priorité. Et le jeune chercheur va se retrouver, par le plus grand des hasards, dans des blocs opératoires.

Il découvre alors que les chirurgiens sont face à un problème grave : plusieurs patients, pourtant opérés avec succès, décèdent des suites des infections nosocomiales. Faute d’arsenal thérapeutique efficace, ces patients meurent. Le chercheur trouve cette affaire terriblement intéressante, et se lance dans la recherche. Il se met à la biologie, et se concentre notamment sur le pouvoir des huiles essentielles.

Les huiles essentielles au Maroc

Au Maroc, les huiles essentielles sont très utilisées en médecine. Et Adnane Remmal reste persuadé qu’elles sont bien plus efficaces qu’on a tendance à le penser. Il part donc à la recherche d’un principe actif, comme il l’a expliqué :

Un antibiotique fonctionne comme une clé qui ouvre une serrure. Si la bactérie mute, la serrure a changé, la clé ne sert plus à rien.
Il décide donc de doper l’antibiotique avec des huiles essentielles, inventant une clé qui ne se contente plus d’ouvrir une porte, mais de la démolir !

Dix années de recherches

Le scientifique a mené des recherches durant dix années. Les essais cliniques ont été lancés, et un médicament pourrait bien voir le jour dès l’année prochaine. Cependant, Admane Remmal a refusé les offres de la big pharma qui convoitait son brevet. Il souhaite que ce médicament reste marocain !

Quelle belle histoire, et quel espoir pour la médecine. A suivre !

Publié le mardi 27 juin 2017 à 12:33, modifications mardi 27 juin 2017 à 10:10

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !