Santé

D’après cette étude, 10% de la population a de la cocaïne sur les doigts

Une équipe de chercheurs de l’université de Surrey au Royaume-Uni a découvert qu’il suffit de serrer la main d’un consommateur régulier pour se retrouver avec de la cocaïne sur les doigts ! Résultat ? 10% de la population a de la cocaïne sur les doigts.

Selon cette nouvelle étude britannique publiée dans la revue Clinical Chemistry, plus d’une personne sur 10 aurait des traces de cocaïne sur les doigts, même ceux qui n’en ont jamais consommé. Les anguilles ne sont donc pas les seules à pâtir de ce phénomène !

Un chiffre hallucinant !

Une équipe de chercheurs de l’université de Surrey au Royaume-Uni a découvert grâce à une technique d’analyse des relevés d’empruntes digitales que 13% des participants à leur expérience présentaient des traces de cocaïne sur les doigts. Ces derniers n’en avaient pourtant jamais consommé, ce qui les a beaucoup surpris.

L’outil qui leur permet de relever avec précision les substances présentes sur leurs mains s’inspirent des techniques utilisées en médecine légale. Ainsi, les empruntes digitales de chaque sujet sont imprimées sur du papier pour chromatographie avant d’être analysées grâce à un spectromètre. Les résultats de ce procédé sont fiables à 99% et ne nécessitent que 4 minutes pour chaque emprunte.

Les chercheurs ont testé cette méthode sur 50 individus n’ayant jamais consommé de cocaïne, et 15 autres qui en consomment régulièrement. Le résultat les a beaucoup surpris, puisqu’en plus du taux de 13%, ils se sont rendus compte qu’1% d’entre eux présentaient également des traces d’héroïne sur les doigts. 

Des molécules corriaces

Comment expliquer ce phénomène ? En réalité, la cocaïne et l’héroïne, peu importe leur mode de consommation, sont ensuite exécrées par les pores de la peau, et notamment au niveau des creux de nos mains, où les molécules sont souvent retenues captives malgré le lavage de mains.

D’après Melanie Bailey, qui a dirigé cette étude, la cocaïne se retrouve ainsi sur de nombreux billets de banque, même si ces derniers n’ont pas directement servis à la priser. Celle-ci s’est toutefois déclarée surprise par rapport aux chiffres hallucinants mis en évidence pendant l’étude.

Outre les billets de banque, il suffit en outre de simplement serrer la main d’un consommateur régulier pour se retrouver avec des traces de cette drogue sur les doigts. Mais soyez toutefois rassurés : vous ne serez jamais arrêté ou suspecté de consommer de la cocaïne grâce à ce test. En effet, il existe un seuil permettant de déterminer avec précision si la personne a bel et bien pris cette drogue.

Publié le jeudi 23 août 2018 à 13:22, modifications jeudi 23 août 2018 à 10:49

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !