Santé

Danone pointé du doigt pour ses yaourts aux fruits… sans fruits !

Le produit Danonino est épinglé

Tremblement de terre pour le géant Danone depuis que l’association de de défense des consommateurs Food Watch a pointé du doigt un gros souci dans certains de ses yaourts : en effet, la marque communique sur la présence de fruits qui en réalité ne sont pas là… On vous explique !

Un gros souci dans la composition des yaourts Danonino

C’est l’organisation désormais célèbre Food Watch qui a découvert le pot aux roses. En effet, dans certains yaourts Danone, on retrouve des arômes. Alors pas de problème particulier nous direz-vous, puisque c’est légalement autorisé dans l’industrie agro-alimentaire… Sauf qu’il n’y a pas de véritables fruits ! Ce sont plus précisément les yaourts Danonino, spécifiquement créés pour les enfants, qui font actuellement polémique.

Selon l’ONG Food Watch, l’étiquetage du produit est trompeur et induit clairement le consommateur en erreur. On découvre en effet sur le packaging des yaourts des dessins de fruits : pêche, abricot, framboise, fraise ou encore banane. Le consommateur a donc l’impression d’acheter un produit sain, naturel et fruité pour son enfant. Or, le yaourt ne contient aucun fruit dans sa composition. Le consommateur serait donc trompé par le géant Danone.

Que dit Danone ?

Et bien c’est assez surprenant, mais la marque ne se défend même pas. En effet, l’entreprise a été questionnée à ce sujet par l’ONG, et c’est Laurence Peyraut, secrétaire générale de Danone France, qui a répondu via un courrier officiel. Elle a tout simplement confirmé les dire de Food Watch.

Une pétition en ligne

Food Watch vient donc de publier une pétition en ligne, demandant à Danone d’ajouter des informations complémentaires sur l’étiquette des Danonino. L’ONG demande également à ce les images des fruits, qui trompent les consommateurs, soient immédiatement retirées de l’emballage du produit. Voici ce qu’on peut notamment lire :

Danonino ne contient pas de fruits. C’est pour cela que l’information véhiculée par une représentation graphique et stylisée est pertinente et loyale, puisqu’elle informe le consommateur au sujet du goût des produits présents dans chaque emballage.

Danone n’est pas la seule entreprise visée

Il faut savoir que Danone est loin d’être la seule entreprise qui utilise des arômes alimentaires. On en retrouve en effet dans de très nombreux aliments du quotidien comme le jambon, le thé, les haricots verts en conserve… et on en passe.

Les arômes sont certes censés être naturels, mais ils contiennent aussi un additif de synthèse (ce qui n’est pas le cas pour les arômes utilisés dans les produits bio). Ces arômes permettant d’apporter davantage de saveurs aux aliments que nous mangeons, et surtout, ça coûte bien moins cher que de « vrais » aliments. Les arômes utilisés par Danone sont bien moins onéreux que si l’entreprise utilisait de « vrais » fruits… ce qui donne quand même à réfléchir sur le système dans lequel nous évoluons actuellement…

La seule manière de traquer ces arômes, c’est de lire les étiquettes des produits que le consommateur achète. Car si la loi française et européenne interdit formellement d’induire le consommateur en erreur, on se rend compte avec le Danonino que dans les faits, ça ne se passe pas tout à fait comme prévu…

Publié le samedi 15 avril 2017 à 10:17, modifications samedi 15 avril 2017 à 10:17

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !