Santé

Chocolat : Trois bonnes raisons pour ne plus culpabiliser

Si vous êtes un fan de chocolat, nous avons d’excellentes nouvelles pour vous. Voici trois moments de la journée où l’on peut manger du chocolat, sans culpabiliser.

Le chocolat est le petit péché mignon de nombreuses personnes. Mais si vous êtes préoccupé par votre régime alimentaire, sachez qu’il existe au moins trois moments de la journée, selon une étude scientifique, où l’on peut et doit manger du chocolat sans culpabiliser.

Cette étude, menée par des chercheurs de l’Université de Syracuse, aux États-Unis, a constaté que la consommation de chocolat améliore le fonctionnement de notre cerveau et qu’il est ainsi recommandé de manger du cacao dans trois situations.

Premièrement, avant d’étudier ou de passer un examen. Une expérience de l’université de Northumbria, au Royaume-Uni, a démontré que les flavonoïdes (un composé présent dans le cacao) augmentent le flux sanguin vers le cerveau. Par conséquent, si vous devez étudier, mangez un peu de chocolat avec au moins 70% de cacao, pour assurer une quantité considérable de flavonoïdes.

Deuxièmement, avant de dormir. Ironie du sort, le même aliment qui « dope » notre cerveau nous aide également à mieux dormir. Toujours selon l’étude, la sérotonine présente dans le chocolat noir contribue à détendre notre corps et notre esprit. Cependant, le chocolat au lait est déconseillé puisqu’il s’agit d’un stimulant qui peut provoquer l’effet inverse.

Et troisièmement, lorsque vous êtes bouleversé. Le chocolat noir ou amer stimule la production d’endorphines, une substance liée à la sensation de plaisir et de bien-être. En outre, la sérotonine agit comme un antidépresseur naturel. Donc, si vous êtes contrarié, mangez un petit carré de chocolat.

Publié le mardi 19 avril 2016 à 9:05, modifications mardi 19 avril 2016 à 8:20

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !