Santé

Cannabis : Hausse inquiétante du nombre d’intoxication d’enfants en bas âge

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé, alerte sur les cas d’intoxications d’enfants au cannabis qui sont en constante hausse depuis 2014.

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé tire la sonnette d’alarme. Et pour cause, une étude du réseau d’addictovigilance diffusée lundi 20 août révèle que les ingestions accidentelles de cannabis par des jeunes enfants sont 2,5 fois plus fréquentes en 2017 qu’en 2014.

Deux fois plus d’hospitalisations

Dans les détails le rapport stipule que sur 33 mois, entre 2015 et 2017, 194 cas d’enfants intoxiqués par le cannabis ont été recensés. Or, ils n’étaient que 140 en 60 mois entre 2010 et 2014, soit 2,5 fois moins. Les enfants de moins de 2 ans restent les plus concernés. Le plus jeune cas recensé avait 7 mois, le plus âgé avait cinq ans. En outre, plus fréquents en été et pendant les fêtes de fin d’année, ces accidents surviennent souvent dans un contexte festif, familial, à la fois plus propice à la consommation de cannabis et à l’inattention des parents.

Par ailleurs, l’ANSM constate qu’il y a eu « deux fois plus d’hospitalisations ». Ainsi, 120 enfants sur 140 ont été hospitalisés, sur 60 mois. Contre 140 enfants sur 194, sur 33 mois, lors de la seconde enquête. Dix enfants ont été hospitalisés plus de 48 heures, dont un pendant onze jours. L’Agence du médicament ANSM relève également « cinq fois plus de cas graves ».

L’intoxication au cannabis peut se traduire de diverses manières, par une somnolence inhabituelle, de l’agitation, voire un coma. L’étude de l’ANSM montre que les cas graves, avec mise en jeu du pronostic vital, sont également plus nombreux qu’auparavant. En effet, parmi les hospitalisations, le nombre de cas graves avec mise en jeu du pronostic vital, nécessitant une admission en réanimation, est passé de 9 enfants (sur 60 mois) à 27 enfants (sur 33 mois). Cependant « aucun décès n’a été rapporté », rapporte l’ANSM.

Des produits de plus en plus toxiques

La cause principale de cette aggravation est la toxicité croissante des produits. En l’absence de contrôle légal de la provenance et la composition de la résine, le taux de delta-9-THC (principe psychoactif du cannabis) a pu être multiplié par trois en dix ans, atteignant 23 %. Les Français sont, de loin, les plus gros consommateurs européens de cannabis. En France, 42 % des adultes ont expérimenté le cannabis au moins une fois dans leur vie. Ce chiffre grimpe à 48 % chez les jeunes de 17 ans.

Publié le jeudi 23 août 2018 à 9:32, modifications jeudi 23 août 2018 à 9:29

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !