Santé

Cancer de la peau : Une découverte majeure qui pourrait tout changer

C’est une découverte scientifique importante qui pourrait bien donner un nouvel espoir aux patients atteints d’un cancer. En effet, des scientifiques ont découvert l’origine cellulaire du mélanome, la forme la plus mortelle du cancer de la peau…

C’est une recherche importante dont les résultats ont été publiés dans la revue spécialisée Cell Stem Cel qui bouleverse le monde médical depuis hier. Ce sont des scientifiques du Centre de recherche en biologie du cancer qui ont collaboré avec l’équipe du professeur Cédric Blanpain, qui sont à l’origine de cette découverte. Ils ont longtemps travaillé sur le mélanome, qui est la forme la plus mortelle du cancer de la peau. Or, ils ont fait une incroyable découverte.

Une découverte majeure

C’est dans un communiqué qu’ils ont officialisé leur découverte ce jeudi. En effet, les cellules qui produisent les pigments, c’est-à-dire les mélanocytes matures, seraient à l’origine de ces tumeurs. En sachant cela, il serait maintenant possible de détecter plus rapidement les maladies. Ils parlent également de traitement préventif.

Le mélanome est fréquent, et souvent à l’origine d’une forme très agressive du cancer de la peau. La maladie est souvent fatale pour celui qui en souffre. Mais jusqu’à aujourd’hui, les origines de ce type de cancer n’étaient pas vraiment déterminées. Les scientifiques n’avaient pas réussi à savoir pourquoi ces cancers se développaient. Mais voilà qu’aujourd’hui, ils ont enfin une piste sérieuse…

En effet, les chercheurs belges ont fait une avancée spectaculaire en découvrant que l’origine était liée à ce qu’on appelle les mélanocytes matures. Ce sont les cellules qui pigmentent la couche supérieure de l’épiderme. Et ces dernières seraient donc à l’origine de ce grave cancer de la peau.

Une division cellulaire anormale

Ainsi, les scientifiques sont sortis du silence pour exposer au grand jour leur importante découverte. Il y aurait une division cellulaire anormale et inattendue de ces cellules. Ce qui contaminerait les couches supérieures de l’épiderme très rapidement. Des lésions bénignes apparaissent alors, et la maladie progresse. Malheureusement, on découvre souvent le cancer lorsque les lésions pénètrent déjà profondément dans la peau. Les mélanocytes matures ont alors perdu leur propriété et deviennent des cellules cancéreuses.

Cette découverte scientifique st une avancée majeure. En effet, elle permettrait de détecter le cancer à un stade précoce et donc, de le diagnostiquer très rapidement. Lorsque le mélanome atteint seulement la couche supérieure de l’épiderme, il suffit d’une intervention chirurgicale pour soigner la maladie. L’étude laisse également entrevoir la possibilité de mettre au point des traitements préventifs. Cependant, ce traitement préventif ne fera pas son apparition avant de nombreuses années.

Enfin, celui qui a dirigé cette étude, a rappelé à quel point une exposition excessive au soleil était mauvaise, ce même que les séances d’UV puisque les cellules à l’origine du cancer se situe en surface de l’épiderme.

Il est toujours bon de le rappeler…

Publié le vendredi 13 octobre 2017 à 12:43, modifications vendredi 13 octobre 2017 à 10:37

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !