Santé

Brésil : Après Zika, le virus H1N1 menace les Jeux Olympiques

Alors que le Brésil est déjà touché par le virus Zika, le pays doit à présent affronter une épidémie de grippe aviaire de type A (H1N1) et jette une ombre sur les Jeux Olympiques.

Alors que Rio de Janeiro au Brésil se prépare pour recevoir les 31ème Jeux Olympiques du 5 au 21 août 2016, le pays traverse une très mauvaise période.

Depuis quelques mois, le moustique Aedes aegypti, responsable de la propagation du virus Zika et de la dengue, sévit au Brésil.

Voilà que les brésiliens sont confrontés à une grave épidémie de grippe aviaire de type A (H1N1), plus meurtrière qu’en 2015. On compte déjà le décès de 46 personnes en moins de deux mois (chiffres donnés par le Ministère de la Santé brésiliens).

A Rio de Janeiro, qui recevra les Jeux, un premier décès a été confirmé ce jeudi 31 mars par les autorités sanitaires. L’épidémie a déjà gagné 11 Etats brésiliens et la grande majorité des cas (250 malades dont 38 morts) ont été recensés dans la région de São Paulo, la capitale économique du Brésil.

D’ordinaire, ce virus ne fait son apparition qu’au moment de la baisse des températures, à la fin de l’été austral (entre mai et juillet). Or, la célérité avec laquelle est apparue le H1N1 a pris les autorités sanitaires de court.

Les spécialistes sanitaires brésiliennes jugent que le virus H1N1 sera éradiqué au moment des Jeux Olympiques, pendant l’hiver austral, lorsque les températures plus fraîches feront disparaître les moustiques, vecteurs de la transmission.

Publié le vendredi 1 avril 2016 à 14:20, modifications vendredi 1 avril 2016 à 13:57

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !