Santé

Un bonnet pour contrer la perte de cheveux pendant la chimiothérapie

En Australie, des essais cliniques sur un bonnet visant à réduire la perte de cheveux lors de la chimiothérapie se sont avérés plutôt satisfaisants.

Devant suivre une chimiothérapie, Belinda Evans ne voulait pas que ce traitement des plus lourds ne prenne le meilleur d’elle-même. Sachant que la perte de cheveux provoquée par celui-ci peut être psychologiquement très éprouvante pour une femme, elle a décidé de se les raser afin de « prendre le contrôle ».

75e jour. Je me suis rasé le crâne ! La chimio commence demain et je ne voulais pas qu’elle fasse tomber mes cheveux. Je prends le contrôle de la situation ! Pas besoin de chaussettes ce soir…

Le lendemain, le cancérologue lui a proposé de participer à un traitement expérimental visant à réduire la chute de cheveux.

Je m’étais déjà fait la boule à zéro, mais je suis scientifique et je voulais voir ce que ça allait donner sur un crâne rasé.

Un bonnet pour contrer la perte de cheveux pendant la chimiothérapie

Le bonnet, appelé le Dignicap, est très serré et permet de refroidir le cuir chevelu lors d’une chimiothérapie. C’est le Breast Cancer Research Centre WA de Perth, en Australie qui, en partenariat avec Ashley and Martin (fabricant de lotion anti chute), procède gracieusement à des essais cliniques sur soixante patientes atteintes d’un cancer du sein.

119e jour. Captain America est mon super héros pour cette troisième chimiothérapie. Pour l’instant, tout va bien. Juste deux tentatives d’insérer la canule ce matin. Ca fait maintenant six semaines que j’ai suivi ma première chimio et le bonnet refroidissant fonctionne : j’ai encore presque tous mes cheveux – youpi. Je montre mes chaussettes ailées #Marvel #CaptainAmerica!

Sur tout le reste de mon corps, les poils n’ont pas résisté. Mais, sous le bonnet, mes cheveux ont poussé ! J’ai l’impression d’avoir de la chance parce que ça ne fonctionne pas avec tout le monde. De mon côté en tout cas, rien à redire !

Arlene Chan, spécialiste du cancer et une des chercheuses de cet essai, ajoute :

C’est le premier essai clinique de ce genre en Australie et probablement le tout premier mondial à examiner le succès du refroidissement du cuir chevelu à différents degrés et pour différents traitements.

Belinda Evans affirme que cela l’a énormément aidée pour sa lutte contre le cancer :

La chose la plus importante pour moi a été de ne pas perdre mes cheveux, je n’ai jamais paru malade, jamais comme si je bataillais contre le cancer.

Un bonnet pour contrer la perte de cheveux pendant la chimiothérapie

Publié le lundi 27 juin 2016 à 12:32, modifications lundi 27 juin 2016 à 11:31

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !