Santé

Biscuits pour bébés : attention aux substances cancérogènes

Une substance cancérogène a été retrouvée à un niveau supérieur aux normes européennes dans des biscuits pour bébés. C’est la fondation Changing Markets qui a mené une enquête en se basant sur 25 types de biscuits pour enfants en bas âge.

La sécurité du consommateur au cœur d’une polémique. Les aliments pour bébé inspirent généralement confiance. Spécialement élaborés pour les enfants en bas âge, ils doivent répondre à certaines normes. Pourtant, certains de ces produits contiennent une substance cancérogène. Une marque dépasserait  même le taux recommandé.

De l’acrylamide dans des biscuits pour bébés

Les industriels de l’agroalimentaire l’ont toujours clamé haut et fort : la sécurité du consommateur est leur priorité. Mais dans les faits, certains ne respecteraient pas leurs engagements. En effet, une étude menée par la fondation Changing markets, a révélé la présence anormalement élévée d’une substance cancérogène, l’acrylamide, dans les biscuits pour bébé. Cette organisation non gouvernementale viennent de dévoiler une information qui pourrait bien changer la donne. Les résultats ont été publiés jeudi 16 février 2017.  Pour mener son enquête, elle a analysé 25 types de biscuits pour enfants en bas-âge commercialisés en France.

Pour bon nombre de parents, donner à leur bébé des aliments élaborés par de grandes marques est rassurant. Mais si ces produits contiennent des substances dangereuses pour la santé, nombreux vont devoir revoir leur liste de course. Ainsi des boudoirs à consommer à partir de l’âge de 10 mois sont pointés du doigt par des associations, qui ont fait faire des analyses sur une vingtaine de biscuits destinés aux enfants en bas âge. Les gâteaux en cause sont fabriqués par Nestlé et il s’agit de « mon 1er P’tit Biscuit ». Ces derniers contiennent 226,1 microgrammes par kg d’acrylamide. Le taux de cette substance est trop élevé puisque, comme l’ont rappelé le 16 février le rassemblement de consommateurs SumOfUs, Changing Markets et l’ONG WECF, la valeur limite européenne est de 200 µg/kg. D’autres produits sont juste sous le seuil recommandé : les biscuits bio « Mes 1ers Biscuits Orange » de Picot, (198,3 µg/kg) et les « biscuits junior aux pépites de chocolat » de marque Carrefour (192 µg/kg).

L’acrylamide, une substance cancérogène présente dans le pain et les gâteaux

L’acrylamide est présente dans les pains grillés ou frais, le café, les biscuits, les céréales et les produits frits à base de pomme de terre. C’est elle qui permet notamment de donner aux aliments leur aspect doré. Il s’agit pourtant d’une substance qui, selon l’EFSA (European Food Safety Authority) « accroît potentiellement le risque de développement d’un cancer ». Selon les associations,

Les niveaux d’acrylamide causant le cancer peuvent être considérablement limités.

Un projet de réglementation entre la Commission européenne et les États membres est en cours de discussion. Le vote aura lieu en mars.

Nestlé avoue sa grande surprise

Selon Allodocteur, face à ces résultats, Nestlé France avoue « sa grande surprise » compte tenu des analyses et des contrôles réalisés en interne. Les ONG, elles, suggèrent que les nouveaux protocoles de la Commission européenne introduisent des limites contraignantes dans la fabrication des produits, notamment ceux destinés aux enfants. Un vote de la Commission doit intervenir en mars à ce sujet. Mais il ne semble pas que les Etats membres imposeront la moindre contrainte aux industriels.

Selon les infos de RTL, L’acrylamide a été qualifiée de cancérogène et non pas de cancérigène. Les spécialistes utilisent le mot cancérogène pour désigner un corps qui provoque l’apparition d’un cancer. Tandis que le mot cancérigène désigne plutôt une substance qui favorise le développement d’un cancer.

Article publié le samedi 18 février 2017 à 16:54, modifications samedi 18 février 2017 à 15:29

Participer

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet
Discuttez !

Poster un Commentaire
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Minutenews.fr Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.

Soyez le premier à commenter !

Me notifier
avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
wpDiscuz

Vidéo relative

Vu sur le web

Un mot de nos sponsors

Vers le top