Santé

Anxiété : la lavande aussi efficace qu’un anxiolytique ?

Le linalol, l’alcool qui donne à la lavande son odeur si particulière, pourrait constituer une alternative sérieuse aux anxiolytiques.

La lavande est déjà présente dans de nombreux foyers, grâce à sa délicieuse odeur. Pourtant, au-delà de son parfum, cette plante aurait également les mêmes propriétés apaisantes que le Valium, sans les effets secondaires lourds de ce médicament contre l’anxiété. C’est le résultat d’une étude menée par des scientifiques japonais et publiée mardi 23 octobre dans la revue scientifique Frontiers in Behavioral Neuroscience.

Baisse de l’anxiété

Dans le détail, les scientifiques se sont penchés sur les effets du linalol. Il s’agit d’un alcool naturel retrouvé chez de nombreux végétaux, dont la lavande. Or, il s’avère que lors de tests effectués sur des souris, donc le métabolisme est proche de celui des humains, les mêmes régions du cerveau que l’anxiolytique sont stimulées.

Pour en arriver à ces conclusions, les chercheurs de l’Université de Kagoshima, au Japon, ont d’abord souhaité mener une expérience sur les effets antidouleurs de la lavande. Ainsi, ils ont exposé certaines souris de laboratoire à des vapeurs de linalol. Puis toutes ont été mises dans des environnements stressants. Tels que des labyrinthes ou des boîtes noires. Bilan : les rongeurs ayant respiré le composant de la lavande ont présenté une anxiété diminuée par rapport à leurs congénères.

En outre, ils ont conclu que le linalol n’aurait même pas besoin d’arriver au cerveau par voie sanguine pour réduire la nervosité. A noter que l’odeur n’a eu aucun effet sur les animaux chez qui l’odorat a été neutralisé.

Vers un nouveau médicament ?

Hideki Kashiwadani, un des auteurs de l’étude estime avoir prouvé que les effluves de lavandes destinées à apaiser l’esprit ont des effets anxiolytiques. :

En résumé, nous avons constaté que l’exposition aux odeurs de linalol induit des effets anxiolytiques. Sans déficience motrice chez la souris. Les effets ont été supprimés chez les souris anosmiques. Ce qui indique que l’apport olfactif évoqué par l’odeur du linalol était nécessaire pour déclencher les effets.

Les chercheurs espèrent désormais montrer que le linalol est tout aussi efficace sur le cerveau humain et sur d’autres mammifères.

Ces résultats nous donnent une base pour l’application clinique de l’odeur de linalol dans les troubles anxieux.

A ajouté Hideki Kashiwadani, physiologiste et neuroscientifique.

Le linalol n’a pas encore été testé chez l’homme, mais le Dr Kashiwadani est optimiste. Pour cela, il part de la similitude des circuits émotionnels entre l’homme et la souris. Toutefois, il est actuellement incapable de quantifier la dose nécessaire pour ressentir les effets relaxants du parfum de lavande. En effet, après une exposition prolongée, le système olfactif s’habitue et réagit moins. Le chercheur estime néanmoins que ces conclusions ouvrent la voie à de nouveaux traitements de l’anxiété, sans recours à la drogue. A présent, les spécialistes vont devoir réfléchir au dosage et au mode d’administration du linalol.

Publié le samedi 27 octobre 2018 à 14:13, modifications samedi 27 octobre 2018 à 10:16

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !