Santé

Amputée de la cuisse, on lui a greffé la jambe à l’envers

Et non, il ne s’agit pas d’une erreur. Le but est d’utiliser l’articulation de la cheville pour le genou.

Un cancer des os

Amélia 7 ans a vu sa vie changer l’été dernier. Elle revient alors d’un camp de vacances et sa jambe est gonflée. Les médecins l’examinent. Une radiographie révèle l’horreur. Une tumeur de 10 centimètres est logée dans son fémur. Elle est victime d’un cancer des os que l’on nomme aussi ostéosarcome. Celui-ci est tellement agressif qu’il a provoqué une fracture de l’os. Les médecins tentent une chimiothérapie mais cela ne fonctionne pas. Les médecins décident donc d’amputer la partie de la jambe concernée.

Une terrible nouvelle pour la jeune fille qui rêve de devenir danseuse. Mais, les médecins proposent alors une autre solution. Une plastie de retournement. Cela permet d’utiliser l’articulation de la cheville à la place de celle du genou. Pour cela, on lui retire la partie haute de la jambe puis on greffe la partie inférieure à l’envers. Ensuite, il faut mettre une prothèse en bas de la jambe. Amélia devrait avoir celle-ci d’ici 3 mois. Heureusement, elle garde le sourire comme le raconte sa mère à nos confrères de la BBC.

Les gens se demandent souvent comment on vit toute cette épreuve mais nous prenons exemple sur notre fille, qui malgré tout ce qu’il lui arrive, reste très positive. Avant d’entrer dans la salle d’opération, elle a dit Au revoir, tumeur, à jamais, loser.

Publié le vendredi 27 avril 2018 à 10:49, modifications vendredi 27 avril 2018 à 10:07

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !