Santé

Alcool : Les nouvelles recommandations pour limiter les risques

Selon un groupe d’experts de l’agence Santé Publique France et l’Institut national contre le cancer, hommes et femmes pourraient boire jusqu’à dix verres par semaine. A condition toutefois de s’accorder deux jours d’abstinence par semaine.

« Un verre ça va, trois verres, bonjour les dégâts ! ». Tout le monde a en tête ce slogan sur les dégâts de l’alcool.

Eh bien, ça, c’est fini.

En effet, Europe 1 a annoncé ce vendredi 5 mai qu’un groupe d’experts de l’agence Santé Publique France et l’Institut national contre le cancer vient de remettre son avis. Ils préconisent de nouveaux repères, bien inférieurs à ce qui était recommandé jusque-là.

Ainsi, ils affirment que de nombreuses études mettent en exergue que ce n’est pas l’abus d’alcool qui est dangereux pour la santé, mais sa consommation, même faible.

Or, pour la première fois, ils ont défini à quel niveau se situait le seuil de tolérance.

10 verres par semaine

Par conséquent, il ne faudrait pas excéder dix verres par semaine, aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Ce qui équivaut à un verre et demi par jour.

Néanmoins, les spécialistes considèrent qu’il serait préférable de boire deux verres par jour pendant cinq jours, suivis de deux journées d’abstinence.

Pourtant, boire dix verres par semaine ne signifie pas pour autant que l’alcool est sans danger pour la santé. Le risque est seulement moins important.

En effet, la consommation d’alcool peut être à l’origine de nombreuses maladies. On parle notamment de cirrhose, d’inflammation du pancréas ou encore du diabète. Justement, l’Institut national contre le cancer rappelle que chaque année, 15.000 personnes meurent d’un cancer dû à la consommation d’alcool.

Il ne s’agit pas de définir des seuils, avec des injonctions ‘buvez comme ci, buvez comme ça’

A expliqué Pierre Ducimetière, le président du comité d’experts.

En fait, nous éclairons la population sur le fait que si elle boit plus, elle prend plus de risque que ce qui peut être considéré comme acceptable.

Rappelons que pour les femmes enceintes, les experts préconisent une abstinence totale tout au long de la grossesse.

De plus, pour les jeunes, pour qui les risques avec l’alcool sont démultipliés (accidents de voiture, violences, etc), le rapport préconise de repousser le plus tard possible la consommation de boissons alcoolisées.

Si elle n’occupe plus la tête du classement, la France demeure malgré tout le troisième pays consommateur d’alcool en Europe. En moyenne, les Français boivent 2,6 verres d’alcool par jour.

Ainsi, le rapport juge insuffisant l’avertissement actuel « L’abus d’alcool est dangereux sur la santé », qu’il voudrait remplacer par « Toute consommation d’alcool comporte des risques pour votre santé ».

Publié le samedi 6 mai 2017 à 12:32, modifications samedi 6 mai 2017 à 11:53

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !