Santé

7 Français sur 10 souhaiteraient que la publicité sur l’alcool soit interdite

Cette étude montre à quel point les mentalités ont changé sur la question de l’alcool en France ces dernières années.

D’après un récent sondage Opinion Way, une nette majorité de Français sont en faveur de l’interdiction totale de la publicité sur l’alcool. 

Un chiffre impressionnant

C’est un chiffre qui dénote un profond changement de mentalité sur la question des produits alcoolisés. En effet, 70% des Français s’opposent à la publicité sur ces boissons, sur tous les médias, de la télé à la radio et internet. Mais plus impressionnant encore, cette étude réalisée pour la ligue contre le cancer a montré que 54 % d’entre eux souhaitent une hausse du prix de l’alcool. Enfin, 81 % des Français se disent également en faveur d’une étiquette spécifique pour alerter les consommateurs des dangers de ces produits.

La ligue contre le cancer en a également profité pour demander au gouvernement de voter des mesures en phase avec ces résultats. En effet, on a souvent tendance à l’oublier, mais la consommation d’alcool est un facteur de risque important dans le développement de certains cancers, notamment celui du foie.

L’alcool, un enjeu de santé publique majeur

Peu de Français le savent, mais l’alcool représente en effet le deuxième facteur de risque pour le cancer. En effet, seuls 18 % des personnes âgées de 15 à 24 ans sont au courant de ce fait, tandis que plus de la moitié des individus interrogés (54%) n’estiment pas que leur consommation d’alcool représente un risque.

En effet, il est désormais établi que la consommation d’alcool, même en petite dose, augmente les chances de développer un cancer du sein. En outre, Plus d’un tiers des Français pense que le cancer du foie est le seul à être directement causé par l’école.

Toutefois, le poids du lobby des producteurs d’alcool est largement reconnu par les Français. Ces derniers sont en effet 77 % à penser que ce groupement d’intérêts très puissant représente le premier frein à la mise en place de réelle politique de santé publique dans ce domaine.

Ce sondage a été mené sur plus une population de 1000 personnes, représentative de la société française, auprès d’individus âgés de 18 ans et plus. Les interviews ont été menées du 23 au 24 mai, tandis que l’étude est parue ce jeudi 14 juin, avant les premiers Etats généraux sur la lutte contre le cancer en novembre prochain.

Publié le samedi 16 juin 2018 à 17:31, modifications samedi 16 juin 2018 à 15:52

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !