Santé

Tenez la main de votre femme pendant l’accouchement, elle aura moins mal

Cela peut paraître fou mais selon une récente étude, le fait de tenir la main d’une personne pourrait soulager sa douleur. Ceci est donc valable lors d’un accouchement. Comment est-ce possible ? Explications.

Lors d’un accouchement, les hommes se sentent souvent démunis. En effet, c’est aux femmes de faire tout le travail. Parfois, certains tentent donc de soulager les douleurs de leur moitié en leur tenant la main. Or, selon une récente étude menée par l’Université du Colorado (États-Unis), cette action pourrait avoir un réel effet sur la sensation de douleur.

Une synchronisation physiologique réelle chez les couples

Pavel Goldstein, chercheur en neurosciences au sein de cette Université a donc voulu étudier les effets du toucher sur la sensation de douleur. Il a expliqué sa démarche dans la revue Scientific Reports.

Ma femme souffrait, et tout ce à quoi je pouvais penser était comment faire pour l’aider. J’ai attrapé sa main, et cela a eu l’air de marcher. J’ai voulu vérifier cela en laboratoire : peut-on vraiment diminuer la douleur grâce au toucher, et si oui, comment ?

Afin de réaliser leur expérience, les chercheurs ont demandé à 44 individus (soit 22 couples) de prendre part à leur travail. Ces couples hétérosexuels, tous âgés de 23 à 32 ans, étaient ensemble depuis plusieurs années déjà. Ils ont été divisés en trois groupes.

Les duos du premier groupe étaient mis côte à côte, sans se toucher. Les couples du second groupe étaient également réunis mais se tenaient en plus la main. Enfin les individus du troisième groupe étaient placés dans deux pièces séparées. Chaque couple a expérimenté les trois scénarios, passant dans chacun des groupes.

Des instruments de mesure avaient été placés sur les individus afin de mesurer leurs rythmes cardiaques et respiratoires. Les couples étant ensemble dans la même pièce synchronisaient beaucoup plus leur respiration et leurs battements de cœur que lorsqu’ils étaient dans deux pièces différentes.

La synchronisation physiologique permet, via le toucher, d’atténuer la douleur

Durant un accouchement, quand la femme commence à avoir mal, cette synchronisation tend malheureusement à disparaître. Seul le fait d’avoir un contact physique rétablit ce lien de synchronisation qui permet également une diminution de la sensation de douleur.
Pour Pavel Goldstein, cette étude montre que la synchronisation physiologique, quand elle existe, permet, via le toucher, d’atténuer la douleur.

En somme, l’étude conclut que « le toucher est un outil permettant de communiquer son empathie et doté d’effets analgésiques ». Vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Publié le mardi 6 février 2018 à 19:42, modifications mardi 6 février 2018 à 17:39

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !