Actualité

Salah Abdeslam inculpé pour tentative de meurtre

Salah Abdeslam a été inculpé pour la fusillade de Forest, intervenue trois jours avant son arrestation.

Le 15 mars, une opération anti-terroriste, dans la commune bruxelloise de Forest, menée par les enquêteurs franco-belge sur les attentats de Paris, s’était soldée par des tirs nourris contre les policiers, la mort d’un terroriste et la fuite de deux autres suspects.

Cette fusillade n’avait fait qu’accélérer l’enquête dans la recherche de Salah Abdeslam, alors en fuite et seul survivant du commando qui avait commis les attentats parisiens du 13 novembre ayant provoqué la mort de 130 personnes.

Après cet assaut du 15 mars, les forces de l’ordre avaient identifié des empreintes de Salah Abdeslam et avaient alors suspecté le terroriste d’être l’un des deux fuyards de l’appartement de Forest.

Ainsi, il a été entendu ce jeudi 21 avril pour cette affaire par la juge Isabelle Panou, déjà en charge du volet belge (les attentats de Paris ont été, en grande partie, organisés depuis la Belgique). Son avocat, Sven Mary, a déclaré :

Il a été inculpé pour tentative de meurtre comme auteur ou coauteur.

La magistrate n’a pas assorti cette inculpation d’un mandat d’arrêt, ce que Sven Mary a interprété comme un manque de preuves sur la responsabilité directe du prévenu dans les tirs échangés avec les policiers.

En effet, ce 15 mars, alors que l’appartement rue de Dries à Forest, semble vide, les six policiers sont accueillis par une fusillade, quatre d’entre eux ont été blessés et les policiers abattent un Mohamed Belkaïd, un algérien de 35 ans. L’avocat ajoute :

S’il avait été considéré comme ayant tiré sur les policiers, il aurait été placé sous mandat d’arrêt.

Salah Abdeslam avait été arrêté le 18 mars et inculpé le 19 mars pour « assassinats terroristes » et pour sa participation aux commandos du 13 novembre. Incarcéré depuis à la prison de Bruges en Belgique, il a été transféré lundi 18 avril à la prison de Beveren (dans le Nord du pays). Son avocat estime que son transfert vers la France pourrait intervenir sous dix jours et a précisé :

Aucune convocation n’est encore parvenue à mon client sur une possible audition dans l’enquête sur les attentats de Bruxelles.

La prolongation de la détention de Salah Abdeslam en Belgique doit faire l’objet d’une audience à huis clos devant une juridiction d’instruction à Bruxelles le 28 avril prochain.

A l’issue de cette date, le transfert de Salah Abdeslam correspondant au mandat d’arrêt européen émis à Paris à son encontre pourra être organisé rapidement.

Publié le vendredi 22 avril 2016 à 9:02, modifications vendredi 22 avril 2016 à 8:30

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !