Actualité

La République tchèque demande (elle aussi) un référendum sur la sortie de l’UE

A peine le Brexit digéré que d’autres nations s’interrogent désormais sur leur avenir dans l’Union Européenne. Dernière en date : la République tchèque qui, par la voix de son président, envisage à son tour un référendum.

C’est au nom de la liberté d’expression que Milos Zeman, actuel président tchèque, a appelé à un référendum sur la sortie de l’Union Européenne. Fermement opposé à un tel scénario, le président en exercice compte néanmoins s’en remettre à la voix de son peuple, comme il l’a déclaré lors d’une rencontre avec des électeurs, jeudi soir.

Cette initiative envisagée par Milos Zeman fait suite au vote des britanniques approuvant à une bonne majorité la sortie de l’UE (Brexit), provoquant au passage une véritable onde de choc sur la scène internationale, ainsi que sur les marchés boursiers.

Bien que particulièrement démocratique, la proposition du président tchèque semble néanmoins peu envisageable pour l’heure dans la mesure où la République tchèque, qui a rejoint l’Otan en 1999 et l’Union Européenne en 2004, ne possède actuellement aucune loi sur le référendum. Entamé en mars 2016, un projet de loi actuellement examiné en ouvre cependant la perspective.

Autre condition sine qua non pour qu’un référendum puisse se tenir : 250.000 citoyens devront au préalable en demander la mise en place. Rappelons que le pays compte actuellement 10,5 millions d’habitants.

Enfin, sous peine d’être confronté à une violation des engagements internationaux du pays, la question du référendum ne pourrait porter sur la sortie de l’Otan ou de l’UE ce qui, en définitive, limite grandement son intérêt et entre davantage dans la symbolique.

Selon un sondage paru en juin dernier, seuls 34% des citoyens tchèques souhaiteraient voir leur pays sortir de l’UE, 49% des interrogés préférant rester dans l’institution actuellement sujette à la controverse.

Publié le samedi 2 juillet 2016 à 14:08, modifications samedi 2 juillet 2016 à 14:08

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !