Actualité

Rentrée éprouvante pour les collégiens de Millas

“La boule au ventre”, les collégiens de Millas, où a eu lieu jeudi la collision d’un car scolaire avec un train qui a fait 5 morts, sont retournés lundi en classe face, pour certains, à des chaises désespérément vides.

STORY - Episode 3/9

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

“C’est très dur ce matin même si l’équipe enseignante est formidable et les soutient”, explique la maman de Clélia aux côtés de sa fille qui est venue “la boule au ventre” au collège Christian Bourquin.

Ils savent maintenant quels sont les copains qui sont partis. Ils vont voir que leurs camarades ne sont plus à côté d’eux

poursuit Alexia, les larmes aux yeux en embrassant sa fille avant qu’elle ne franchisse les portes de l’établissement.

Vers 08H15, les premiers autocars sont arrivés devant l’établissement flambant neuf où étaient scolarisés les victimes de la catastrophe qui a également fait 18 blessés. Pour six d’entre eux, le pronostic vital est toujours engagé.

Les collégiens de Saint-Féliu d’Avall (Pyrénées-Orientales), le village d’où étaient originaires les victimes de l’accident, ont eux repris le car lundi matin. Un accompagnant était avec eux pour les rassurer. Le véhicule a emprunté un autre itinéraire et a franchi un passage à niveau, mais aucun train ne circule sur la ligne lundi et mardi, a précisé le maire de la commune, M. Robert Taillant.

Des élèves du collège Christian Bourquin devant les portes de l'établissement, le 18 décembre 2017 à Millas dans les Pyrénées-Orientales

(credit photo AFP) Des élèves du collège Christian Bourquin devant les portes de l’établissement, le 18 décembre 2017 à Millas dans les Pyrénées-Orientales

Ce retour au collège est intervenu au lendemain d’une journée de dimanche placée sous le signe du recueillement. Le village de Saint-Féliu s’est figé dans la douleur avec un rassemblement dans la matinée dans les jardins de la mairie.

Dans la soirée, une veillée de prières, présidée par l’évêque de Perpignan, Mgr Norbert Turini, a ensuite réuni dans l’église, trop petite pour tous les accueillir, les habitants du village.

Publié le lundi 18 décembre 2017 à 12:02, modifications vendredi 19 janvier 2018 à 10:27

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct