Actualité

Rémy Pflimlin, l’ancien PDG de France Télévisions, est décédé

Rémy Pflimlin, ancien président du groupe France Télévisions, est décédé samedi des suites d’un cancer, à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris.

L’ancien président de France Télévisions, Rémy Pflimlin, est décédé samedi 3 décembre à l’âge de 62 ans à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris.

Après une longue maladie

A indiqué son entourage relayé par le groupe audiovisuel public.

La présidente de France Télévisions (Delphine Ernotte, ndlr), la direction et les salariés sont bouleversés d’apprendre la disparition de Rémy Pflimlin.

A déclaré le groupe de télévision dans un communiqué.

De l’avis général, sa grande stature et sa bonhomie faisaient de cet originaire de Mulhouse, dans le Haut-Rhin, un homme unanimement apprécié.

Neveu du dernier président du conseil de la IV république, Pierre Pflimlin, il avait débuté sa carrière dans la presse alsacienne, aux Dernières Nouvelles d’Alsace et à L’Alsace. Il avait ensuite décidé de prendre de nouvelles fonctions dans l’audiovisuel à Paris.

Il avait ainsi dirigé la chaîne France 3 de 1999 à 2005. Puis de 2010 à 2015, Rémy Pflimlin avait présidé le groupe France Télévisions. Fait exceptionnel, il a été le premier, et le seul, président de France Télévisions à avoir été nommé directement par un président de la République, Nicolas Sarkozy.

En 2003, Rémy Pflimlin avait imposé la création du feuilleton Plus belle la vie après avoir dû subir la plus longue grève dans l’histoire de France 3. Ayant dû reculer sur la réforme des moyens de production régionaux de France 3, il avait rebondi sur cet échec pour faire un succès télévisuel. Ainsi, il avait confié la production de la série aux équipes de production de France 3 Marseille. De plus, il avait soutenu le feuilleton malgré ses débuts catastrophiques.

Si aujourd’hui encore, il s’agit d’un des piliers de l’audience de France 3, la chaîne est restée un échec pour Rémy Pflimlin. En effet, son bilan aura été terni par son incapacité à réformer la chaîne des régions.

Dès l’annonce de son décès de nombreux hommages lui ont été rendus :

Avec Rémy Pflimlin disparaît un homme qui aura consacré toute sa vie à la presse, aux médias et à l’information du public. Il cachait derrière sa discrétion assumée un engagement profond pour la culture et notamment pour la musique.

A réagi dans un communiqué François Hollande

Le PDG de Radio France, Mathieu Gallet, a rendu hommage sur Twitter  :

Denis Olivennes, l’actuel président de Lagardère Active lui a également rendu hommage en regrettant une « bien triste disparition »

 

Publié le dimanche 4 décembre 2016 à 10:58, modifications dimanche 4 décembre 2016 à 10:58

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !