Actualité

Redoine Faïd : Pourquoi la capture du braqueur promet d’être compliquée

redoine-faid-pourquoi-la-capture-du-braqueur-promet-detre-compliquee

La traque de l’évadé s’annonce plus rude qu’il n’y paraît, car contrairement aux autres malfaiteurs, Redoine Faïd serait réputé pour ses talents de fugitif scrupuleux. Échappé de prison par deux fois, poursuivi depuis plus de 20 ans, le niveau d’expertise du braqueur en matière de cavale risque de donner du fil à retordre aux autorités.

Outre ses talents d’évasion spectaculaires, Redoine Faïd, qui s’est échappé dimanche 1er juillet de la prison de Réau (Seine-et-Marne) en prenant la fuite à bord d’un hélicoptère, est également un as de la cavale. Selon les autorités, qui recherchent activement l’homme de 46 ans dans toute France avec un effectif de plus de 3000 policiers déployés sur le territoire, « ce ne sera aisé de l’interpeller ».

Les années 1990, le début d’une longue course-poursuite avec la police

Auteur de multiples vols à main armée, le criminel Picard est aguerri, et fait l’expérience d’une première traque en échappant à la police après une série de braquages et de cambriolages à la fin des années 1990. Dans son autobiographie Braqueur, parue en 2010, Redoine Faïd détaille son quotidien de fugitif, devant faire preuve de prudence et « se fondre dans la masse » des commerciaux dans les hôtels Campagnile de la région parisienne. Pour ne pas se faire remarquer, le jeune homme se montre aux heures de pointe, et simule une vie professionnelle, se levant à 7 heures du matin et revenant à bord d’une Clio aux alentours de 20 heures.

En 1996, alors que l’un de ses complices est interrogé par la police, il prévoit déjà de se faire dénoncer et anticipe sa fuite : « Moi, je suis déjà en pré-cavale […] En prévision que ça tourne mal un jour, je m’étais procuré des faux papiers. » racontera t-il. Il poussera le soin du détail jusqu’à prendre l’avion en Belgique pour l’Algérie, son pays d’origine, pour faire croire à une expatriation et revenir quelques jours plus tard en France en passant par Londres. Afin de financer sa vie clandestine, il continue d’organiser des braquages de fourguons blindés et accélère toujours plus la fréquence. Il s’installera ensuite en Israël, à Tel Aviv, où il multiplie les allers-retours durant plusieurs années, louant un grand appartement et profitant à l’abri des regards de son argent volé en France, le tout au côté de ses complices locaux, dont un militaire israélien qui le forme à la confection d’explosifs.

Des arrestations et des échecs formateurs

Mais le professionnel de l’escapade n’a pas que des réussites à son actif. Seulement, à chaque fois que Redoine Faïd s’est fait prendre par les forces de l’ordre, ce n’est dû qu’à un heureux concours de circonstances. En septembre 1998, alors qu’il tente de rentrer sur le sol français par la Suisse, une technique qui selon lui a fait ses preuves, car les douaniers seraient moins suspicieux à l’égard des arrivants du pays helvétique, il se fait capturer lors d’un contrôle effectué parmi les passagers à la suite d’une grève quelconque. Malgré son interpellation, il parvient à s’échapper menotté et se fait de nouveau arrêter quelques heures plus tard à cause d’une mauvaise chute qui l’a immobilisé. Mais rien n’est jamais définitif avec l’imprévisible Redoine Faïd, puisque le même jour, il s’échappe de l’hôpital où il est mené avec l’arme d’un policier et n’est attrapé que plusieurs jours plus tard après s’être rendu dans une agence de voyage mise sous surveillance, où il avait déjà acheté un billet.

Après avoir bénéficié d’une réduction de peine sur ses 37 ans de détention prévues, qui lui a permis de demander une remise en liberté conditionnelle en 2009, le braqueur sort son autobiographie et en profite pour goûter à la médiatisation qu’offre la promotion de son livre sur les plateaux de télévision :

Il était très fier de sa technicité et de son professionnalisme, n’hésitant pas à livrer ses ‘trucs’ de cavale.

A confié Pierre Fourniaud, son éditeur d’alors à franceinfo.

Une aubaine pour l’homme, admiratif des personnages de grands bandits au cinéma tels que ceux d’Al Pacino, qui n’a jamais caché sa volonté de devenir un braqueur célèbre. C’était sans compter sur les retombées d’une enquête autour du meurtre d’une policière qu’il a commis en 2010 lors d’un braquage qui a mal tourné. Contraint de prendre la fuite, il ne sera arrêté que six mois plus tard dans un fast-food avant de s’évader à nouveau de la prison de Sequedin à coups de prise d’otage du personnel et d’explosifs.

Recherché dans toute la France, Redoïne Faïd décide ne rien laisser au hasard et redouble de vigilance quant à son comportement quotidien, se sachant surveillé de toutes parts, lui et ses proches. Accompagné d’un nouveau complice trié sur le volet, il change d’adresse fréquemment :

Je cherchais des hôtels, des voitures, j’allais au pressing […] Les voitures dans lesquelles nous avons roulé étaient clean. J’allais sur leboncoin.fr. Je faisais les transactions uniquement en liquide.

Rapporte Hassan Bourouas, son homme de main, à la police.

A l’affût, le criminel change les plaques d’immatriculation de toutes ses voitures et ne dort que durant des séances de cinéma d’un centre commercial des Yvelines en dehors des jours d’abondance pour ne pas y rencontrer de policiers en repos.

Avec lui, vous savez que vous n’aurez qu’une ou deux opportunités de l’interpeller, et qu’il ne faudra pas les manquer […] Il est méthodique, réfléchi, et il s’appuie sur un cercle tellement restreint que ses fautes sont rares.

A témoigné Bernard Petit, le sous-directeur chargé de la lutte contre le crime organisé en 2013.

Fin de parcours et récidive

C’est encore par chance que les policiers pourront le coincer puisqu’alors qu’il tente de fuir à Israël, il achète sans le savoir de faux papiers à un indicateur de la police. L’imprévu lui vaut d’être cueilli dans la nuit du 29 mai 2013, après 46 jours de cavale et incarcéré durant cinq ans, jusqu’à dimanche dernier.

Publié le vendredi 6 juillet 2018 à 9:24, modifications vendredi 6 juillet 2018 à 9:08

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !