Actualité

Procès Fiona : Verdict pour Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf

Le verdict a été prononcé dans le Procès Fiona. Dans ce terrible drame, les deux parents, Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf (le beau-père de Fiona) se rejettent la responsabilité de la mort de la petite Fiona, dont le corps n’a jamais été retrouvé. La peine maximale avait été requise. Le jury a prononcé un verdict plus clément pour la mère de famille.

STORY - Episode 8/19

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)
Tout lire : Affaire Fiona

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

A l’issue du verdict du procès Fiona prononcé dans la soirée du 25 novembre, la mère de Fiona, Cécile Bourgeon a été condamnée à cinq ans d’emprisonnement. Son ancien compagnon, Berkane Makhlouf, le beau-père de Fiona, a écopé d’une peine de 20 ans de réclusion. Ils étaient tous les deux accusés d’avoir tué Fiona, suite à une série de coups violents puis de l’avoir enterrée. La jeune enfant n’avait que cinq ans au moment du drame.

Un verdict surprenant

Le verdict a été une surprise pour un grand nombre de personnes présentes dans la salle du Tribunal où se déroulait le procès Fiona. Les jurés ont estimé que Berkane Makhlouf était le seul responsable des coups ayant entraîné la mort de Fiona en 2013. Le rôle de la mère qui ne peut pas attenter à la vie de son enfant a été privilégié dans cet infanticide sur fond de toxicomanie sévère.

Cécile Bourgeon a été acquittée du meurtre de Fiona. Elle a été condamnée à la peine maximale, cinq ans de prison, pour non-assistance à personne en danger. La cour l’a également condamnée au retrait total de l’autorité parentale pour ses deux autres enfants.

Cécile Bourgeon a toujours nié avoir levé la main sur Fiona. Berkane Makhlouf n’a pas pu se défaire de l’image de toxicomane agressif dépeint par la mère de Fiona au cours des deux semaines d’audience. L’avocat général avait estimé que les deux parents étaient coupables. Trente ans de réclusion criminelle avaient été requis contre Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf. Les jurés n’ont pas suivi cette théorie.

D’après des informations de FranceInfo, l’avocat de Berkane Makhlouf a fait savoir que son client ferait appel de ce jugement. Cécile Bourgeon pourrait, si le parquet ne fait pas appel dans les dix prochains jours, retrouver la liberté d’ici trois mois grâce à plusieurs remises de peine.

La vérité sur les circonstances exactes du drame et l’emplacement du corps de la petite Fiona restent toujours une énigme dans cette dramatique affaire.

Publié le samedi 26 novembre 2016 à 15:30, modifications mercredi 2 août 2017 à 10:57

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !