Actualité

Procès de Redoine Faïd, l’homme le plus recherché de France

Le procès de l’homme le plus recherché de France, Redoine Faïd, s’est ouvert mardi 1er mars 2016. Le caïd repenti est soupçonné d’être le cerveau d’une tentative de braquage ayant entraîné la mort d’Aurélie Fouquet en 2010. Il a été auditionné ce mercredi.

Redoine Faïd, 43 ans, est détenu depuis 2013 à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis. Il est vite devenu tristement célèbre pour ses braquages de fourgon inspirés de films dignes d’Hollywood comme Heat. Redoine Faïd est le principal suspect dans l’affaire Aurélie Fouquet. Le 20 mai 2010, la jeune policière s’est lancée à leur poursuite et sa voiture a fini criblé de balles. Hier, mardi 1er mars 2016, s’est ouvert le procès. Neuf hommes sont jugés par les assises de Paris. Trois hommes sont accusés du meurtre de la jeune policière : Daouda Baba, Rabia Hideur et Olivier Tracoulat. Parmi les autres suspects: Redoine Faïd. Ce dernier est considéré comme le possible chef de cette bande armée.

Au deuxième jour du procès, la cour d’assises de Paris doit se pencher sur la personnalité de Redoine Faïd. Ce dernier nie toute implication. Pourtant, son véhicule apparaît sur des bandes de vidéosurveillance, la veille du drame, au côté des camionnettes utilisées dans le convoi. Mais faute de prouver sa présence sur les lieux le jour de la course-poursuite, les accusations de meurtre d’Aurélie Fouquet qui touchaient Rédoine Faïd avaient été abandonnées.

Pour les experts psychiatriques :

C’est un prédateur social qui utilise les qualités de sa personnalité pour contrôler les autres et obtenir ce qu’il souhaite.

Pas moins d’une centaine de témoins et d’une vingtaine d’experts défileront à la barre. Redoine Faïd a été perçu comme arrogant par la mère d’Aurélie Fouquet, présente à l’audience. Le procès risque d’être très long.

Publié le mercredi 2 mars 2016 à 17:32, modifications mercredi 2 mars 2016 à 16:53

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !