Actualité

Prise d’otage en Normandie : un curé tué et un otage entre la vie et la mort

Ce mardi, une nouvelle attaque a frappé la France. En Normandie, une prise d’otage a eu lieu ce matin.

Mardi 26 juillet, au matin, deux forcenés sont entrés dans une église aux alentours de 9h40. Ils ont pris en otage cinq personnes : le curé, deux fidèles et deux sœurs. L’alerte a été donnée par une religieuse qui était parvenue à s’échapper par la porte de derrière de l’église. Les hommes étaient rentrés avec des armes blanches. L’operation s’est terminée vers 11h. Les deux forcenés ont été abattus par la police. Selon des sources, les individus seraient sortis de l’église et se sont retrouvés face aux policiers qui les ont abattus.

Parmi les victimes, un otage a été tué. Il s’agit du Père Jacques Hamel, âgé de 84 ans, mort égorgé. En entrant dans l’église, la police a découvert une autre victime. Elle serait actuellement entre la vie et la mort. La section antiterroriste de Paris s’est, immédiatement, saisie de l’affaire. Elle a été confiée à la Sous-Direction Antiterroriste (SDAT) et à la Direction Générale de la Sécurité Intérieure (DGSI).

Une menace d’un attentat sur un édifice religieux était redoutée depuis l’attaque déjouée sur une église de Villejuif. Un étudiant de 24 ans est soupçonné d’avoir planifier une attaque contre cette église et d’avoir tué Aurélie Châtelain, une professeure de fitness.

Sur les réseaux sociaux, les réactions sont immédiates. Marine Le Pen s’est exprimée sur sa crainte que ce soit “un nouvel attentat de terroristes islamistes”.

Sa nièce, Marion Marechal-Le Pen a aussi réagi.

Manuel Valls a exprimé toute son émotion.

L’évêque de Rouen a publié un communiqué concernant l’attaque de ce matin.

Le Vatican ainsi que le Pape ont réagi. Le pape est horrifié et s’associe “à la douleur et à l’horreur”, il “condamne de la manière la plus radicale” l’attaque contre une église française. Dans un communiqué, le Vatican s’est exprimé.

Nous sommes particulièrement frappés parce que cette violence horrible est intervenue dans une église, un lieu sacré où s’annonce l’amour de Dieu, avec le meurtre barbare d’un prêtre et des fidèles touchés.

Selon ITélé, les premiers éléments révèlent que le premier assaillant a été incarcéré après avoir tenté de rejoindre la Syrie. Il aurait été arrêté en Turquie en mai 2015 et envoyé en prison en France. Il aurait été libéré le 22 mars dans l’attente d’un procès pour association de malfaiteurs en vue d’une entreprise terroriste. Le second assaillant n’a pas été identifié.

François Hollande, originaire de Rouen, et Bernard Cazeneuve sont sur place. Après un entretien avec son ministre et le maire de la ville, le Président a confirmé le caractère terroriste de l’attaque. Il s’agit selon lui d’ “un ignoble attentat” commis “par deux terroristes se réclamant de Daech”.

Daech nous a déclaré la guerre. Nous devons mener cette guerre par tous les moyens, dans le respect du droit. Les terroristes ne renonceront à rien tant que nous ne les arrêterons pas. Les français doivent savoir qu’ils sont menacés, mais que leur force tient à leur cohésion.

En effet, l’Etat Islamique vient de revendiquer l’attentat de ce matin via leur agence Amaq.

Publié le mardi 26 juillet 2016 à 15:33, modifications mardi 26 juillet 2016 à 15:33

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !