Actualité

Primaire à droite : Le combat continue pour Alain Juppé

Largement distancé par François Fillon au premier tour de la primaire, Alain Juppé est désormais au pied au mur. S’il n’est plus le favori, il a toutefois annoncé qu’il continuait le combat.

Si, dimanche 20 novembre, sa qualification au second tour de la primaire de la droite et du centre avait des allures de défaite parmi ses soutiens, Alain Juppé (28,4% des suffrages contre 44,2% pour François Fillon) a, néanmoins, choisi de « continuer le combat ».

Je crois plus que jamais que le peuple de France a besoin de se rassembler pour tourner la page d’un quinquennat désastreux qui a abaissé notre pays et pour faire barrage au Front National qui nous entraînerait dans la pire des aventures.

A ainsi déclaré le maire de Bordeaux.

Pourtant, peu de temps avant sa déclaration, de nombreuses voix s’étaient élevées chez les Sarkozystes pour qu’Alain Juppé renonce à s’engager dans un second tour, permettant ainsi à François Fillon de se poser en homme fort de la droite et du centre pour la prochaine élection présidentielle de 2017.

Mais le Premier ministre de Jacques Chirac n’a pas souhaité abandonner :

J’ai décidé de continuer le combat.

A-t-il affirmé devant ses militants qui scandaient « Juppé président ! ».

Le ton s’est voulu très ferme :

C’est un combat projet contre projet qui s’engage.

A lancé Alain Juppé qui a loué des «réformes crédibles» pour mieux dénoncer le programme jugé très conservateur et radical de François Fillon.

Ainsi, il a d’emblée fait l’éloge de :

Réformes équitables où tous les Français en tireront un bénéfice.

En opposition au programme économique ultra-libéral de son rival.

C’est un combat projet contre projet qui s’engage, il commence demain, ce premier tour constitue une surprise, dimanche prochain si vous le voulez comme je le veux sera une autre surprise.

A conclu Alain Juppé qui est dit prêt à s’engager dans un bras de fer qui s’annonce pourtant difficile, avec près de 600.000 voix d’écart au premier tour.

Le candidat a d’ores et déjà reçu le soutien de Nathalie Kosciusko-Morizet qui a appelé ses électeurs à reporter leur voix sur le maire de Bordeaux.

Dès ce lundi matin, la stratégie d’Alain Juppé va être affinée et précisée. Deux dates de meeting déjà été arrêtées : Toulouse, ce mardi 22 novembre et Nancy, vendredi 25 novembre. Sans oublier que jeudi 24 novembre se tiendra le débat d’entre deux tours face à François Fillon : un duel d’ex-Premier ministre donc.

Publié le lundi 21 novembre 2016 à 12:15, modifications lundi 21 novembre 2016 à 12:03

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !