Actualité

Pollution : Le pneumologue Michel Aubier doit comparaître pour conflit d’intérêt

Le médecin réputé était rémunéré par "Total" depuis des années

Michel Aubier, pneumologue de grand nom va comparaître devant le tribunal correctionnel de Paris le 14 juin. En effet le médecin qui avait prêté serment lors d’une audition sur la pollution devant la haute Assemblée avait en fait des liens avec Total . Un conflit d’intérêts révélé au grand jour.

Encore un professionnel de plus qui ment concernant la relation entre l’industrie du pétrole et la santé publique. Ainsi le Sénat va se constituer partie civile contre Michel Aubier, qui avait passé sous silence ses liens avec l’industrie pétrolière lors d’une audition à la haute Assemblée. Un gros mensonge d´autant plus que celui-ci était sous serment.

Je n’ai aucun lien d’intérêt avec les acteurs économiques

Voici la déclaration du pneumologue après avoir juré, la main levée, de “dire toute la vérité”.

Ce conflit d’intérêts passe très mal aux yeux du sénat. Effectivement, le spécialiste, ancien chef de service à l’hôpital Bichat avait été auditionné par la commission d’enquête du même sénat “sur le coût économique et financier de la pollution de l’air”. L’homme était auditionné comme représentant de l’AP-HP, à la place de Martin Hirsch, qui n’avait pu être présent.

Libération et le Canard Enchainé révèlent le poteau rose

Avril 2016: les deux journaux révèlent que le médecin, qui minimise depuis longtemps les effets des particules fines sur la santé, était en fait rémunéré par le groupe pétrolier Total. L’homme aurait ainsi touché entre 50000 à 60000 euros par an pour son poste de médecin conseil du groupe. De plus, il est également membre du conseil d’administration de la Fondation total, mais n’est pas rémunéré à ce titre.

De ce fait, on peut émettre des doutes quant à la déclaration du professeur qui avait assuré notamment que “le nombre de cancers dans les pathologies respiratoires (…) lié à la pollution est extrêmement faible”. Suite aux révélations de la presse le directeur de l’ap-HP, Martin Hirsch avait obligé tous les médecins membres à déclarer leur activité rémunérée ou profit industriels. Celui-ci avait également déclaré tout ignorer de la collaboration entre M. aubier et Total.
Michel Aubier interrogé par la presse s’était justifié en expliquant que c’était un acte non intentionnel:

J’aurais dû le déclarer, c’est vrai, mais ça ne m’était même pas venu à l’esprit

Un “oubli” qui risque de lui coûter cher puisqu´il risque jusqu’à cinq ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende.

Les ONG luttent contre la corruption

Trois ONG, Écologie sans Frontières, Génération future et le rassemblement pour la planète, ont décidé également, en mars, de se porter civile.

La lutte contre la corruption concerne tous les secteurs de la société. Et la santé environnementale est infestée de conflits d’intérêts

a déclaré  le vice-président d’écologie sans Frontières, Saifi Nadir.

 

Publié le jeudi 1 juin 2017 à 14:00, modifications jeudi 1 juin 2017 à 13:26

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !