Politique

Mais que va faire François Hollande après la fin de son mandat ?

Les confidences du Président de la République sur son avenir...

D’ici quelques semaines, François Hollande ne sera plus Président de la République. Alors que va-t-il faire après ? Et bien il a déjà quelques idées…

Un mois et demi… c’est le temps qu’il reste à François Hollande avant de terminer son mandat de Président de la République. Et oui, dans quelques semaines, il quittera l’Elysée. Alors certes, ce sera difficile pour lui, mais ce sera aussi le signe d’une liberté retrouvée ! Car ce mandat n’a pas été de tout repos, et il a envie de passer à autre chose. Ce qu’on peut comprendre !

C’est ce mardi 28 mars que le Chef de l’Etat s’est confié à quelques journalistes dans les jardins de la résidence de France, à Kuala Lumpur. Il se veut optimiste, et a affirmé :

Je n’ai pas peur du vide.

Une liberté retrouvée… et méritée !

Car oui, il est temps pour François Hollande de passer à autre chose. Cela dit, il ne semble pas vraiment savoir ce qui l’attend. Il avait en effet expliqué à l’AFP il y a quelques semaines qu’il n’avait pas vraiment de plan. Tout dépendra des possibilités qui s’offrent à lui :

Je ne sais pas ce que je vais faire” mais “je sais ce que je ne vais pas faire.

Cependant, il n’a pas l’intention de faire comme Nicolas Sarkozy, qui était entré au conseil d’administration du groupe Accor. Non, il a d’autres envies, comme lire, voyager, être lui-même, se sentir libéré des obligations attachées à la fonction présidentielle. Et surtout, François Hollande ne veut pas se précipiter et faire de mauvais choix. Quoiqu’il en soit, il semble prêt à passer à autre chose puisqu’il parle déjà de la fonction présidentielle au passé :

Vraiment, je suis très heureux d’avoir été président même si ça a été une période très dure.

Et sur ça… on ne le contredira pas ! Malgré tout, le Président de la République tire un bilan plutôt positif de son mandat :

Fier, je l’ai été, heureux dans certaines circonstances, quand des résultats ont été enregistrés, malheureux quand on a été sous les épreuves. Rien n’a été simple dès le départ… […] Le temps des présidents est un temps difficile, partout, et va l’être encore parce que le monde est difficile et sera encore plus dur.

Il sait aussi, que celui qui lui succédera à la mi-mai devra surtout faire barrage au populisme et à l’extrémisme… Quoiqu’il en soit, il ne semble pas vraiment triste de quitter l’Elysée…

 

Publié le jeudi 30 mars 2017 à 11:51, modifications jeudi 30 mars 2017 à 12:01

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !