Politique

USA : Donald Trump va signer un nouveau décret sur l’immigration

Le 45ème président des Etats-Unis compte signer un nouveau décret migratoire. Donald Trump n’a donc pas l’intention de renoncer à sa promesse de campagne.

Le président américain Donald Trump devrait signer lundi une nouvelle version du décret migratoire très controversé. Cette information a été dévoilée par sa conseillère Kellyanne Conway sur la chaîne Fox News. Cette nouvelle décision entrerait en vigueur dès le 16 mars.

Le précédent décret de Donald Trump invalidé par la justice américaine

Une décision similaire avait déjà été prise dès le début du mandat du nouveau Président américain. Mais ce précédent décret avait été suspendu par la justice. Cette décision renforçait un contrôle strict aux frontières et à l’étranger. Les ressortissants de sept pays musulmans ne pouvaient plus entrer aux USA. Le Président Trump avait fait face à de vives critiques suite à cette décision. Des manifestations impressionnantes aux USA critiquaient et dénonçaient l’application de ce décret.

Politiquement et judiciairement, Donald Trump a dû faire face à un camouflet. Un juge fédéral a en effet suspendu définitivement l’application de ce décret aux frontières américaines le 3 février dernier. Le nouveau locataire de la Maison Blanche souhaite donc réintroduire cette mesure phare de sa campagne avec un nouveau texte de loi.

Un nouveau décret sur l’immigration

Kellyanne Conway, sur le plateau de Fox News, a donné des précisions sur ce nouveau décret.

L’Irak n’est plus sur la liste, en raison de leurs procédures de vérification renforcées et de leurs mesures de transmission d’informations.

La conseillère du Président Trump a révélé que les résidents permanents aux USA (détenteurs de cartes vertes, les green cards) ainsi que toute personne en possession de visas (pour séjourner aux USA) seront protégés et ne seront pas concernés par ce nouveau décret.

Elle n’a donné en revanche aucune précision sur les six autres pays qui étaient dans le collimateur du Président Trump avec sa précédente décision. Le Yémen, l’Iran, la Somalie, le Soudan et la Syrie sont toujours dans l’expectative. Ils étaient en effet dans la liste des différents pays ciblés et cités dans le précédent décret.

Immigration et contrôle des frontières : Donald Trump persiste et signe

Cette décision risque encore une fois de diviser l’Amérique. Le Président Trump entend ainsi assurer un contrôle strict aux frontières des Etats-Unis. L’accès par des vols internationaux de ressortissants différents pays en proie aux guerres et face à la menace du terrorisme seraient les principales raisons évoquées par le 45ème Président des Etats-Unis pour justifier cette application stricte de ses décrets.

 

Publié le mardi 7 mars 2017 à 10:48, modifications mardi 7 mars 2017 à 10:48

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !