Politique

Toulouse : La ville adresse 15.000 euros de facture aux candidats de la présidentielle

En période électorale, la réglementation entourant le placardage des affiches se voit particulièrement pointilleuse. Ainsi, devant l’excès de certains candidats, la mairie de Toulouse vient d’adresser 15.000 euros de factures de nettoyage à six prétendants à l’Elysée. Et le vainqueur de l’affichage sauvage est…

Voilà quelques semaines qu’elles sont partout autour de nous. Qui ? Les affiches électorales, bien sûr ! Et alors que certains y ont vu une occasion de s’exprimer artistiquement, d’autres y ont vu un envahissement de l’espace public. C’est le cas de la mairie de Toulouse !

En effet, comme le révèle 20 minutes, la municipalité vient tout juste d’adresser une facture d’un montant cumulé de 15.000 euros aux candidats à la présidentielle. La raison ? Un affichage sauvage qui a nécessité un nettoyage massif. Et comme le souligne le site d’information :

A 12 euros par affiche décollée, la somme correspond à 1.318 interventions sur les murs, bornes ou transformateurs EDF de la Ville rose.

LE NPA EN TÊTE DE GONDOLE

Mais alors, qui est le grand vainqueur de cet affichage illégal ? La réponse : le NPA de Philippe Poutou. Ainsi, le parti s’est à lui seul vu attribuer une facture de 9.696 euros. Une somme équivalent à 808 affiches décollées. Pour Laurent Marty, l’un des représentants du mouvement à Toulouse :

Encore faudra-t-il dire qui a affiché et à quelle heure.

Et de dénoncer :

Dans une ville de 460.000 habitants, il y a zéro panneau d’expression d’opinion et seulement 50 emplacements d’expression libre squattés en permanence par des manifestations commerciales.

Quel bilan pour les autres candidats ? Jean-Luc Mélenchon a de son côté nécessité le décollage de 366. Avec 93 affiches, Benoît Hamon arrive bon troisième, devant François Asselineau et Nicolas Dupont-Aignan (15 affiches chacun).

Mais comme le précise 20 minutes :

Pour les finalistes, Marine Le Pen et Emmanuel Macron, la mairie attend le second tour pour faire un package. Quant à François Fillon, il aurait fait une campagne très clean du point de vue de l’affichage.

Vous l’aurez compris : l’affichage sauvage à Toulouse, ça peut coûter très cher !

Publié le dimanche 30 avril 2017 à 10:59, modifications samedi 29 avril 2017 à 20:07

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !