Politique

Thomas Thévenoud dépose la marque “phobie administrative”

D’une simple blague à une marque déposée à l’INPI. Retour sur l’expression favorite de Thomas Thévenoud.

Ses explications avaient fait les beaux jours des commentateurs politiques. Pour Thomas Thévenoud, ses impayés fiscaux étaient dus à une “phobie administrative”. L’ancien secrétaire d’État au Commerce a désormais déposé l’expression à l’INPI selon les informations de M6.

Thomas Thévenoud n’avait pas perdu de temps

Pour quelqu’un qui prétendait avoir des problèmes pour la gestion de ses documents officiels, il n’aura pas perdu de temps. Selon les informations de nos confrères, la marque a en effet été déposée le 12 septembre 2014 à l’INPI, (Institut National de la Propriété Industrielle), quelques jours après voir été exfiltré du gouvernement.  Si le document de l’INPI fait référence à une autre date, en l’occurrence le 9 décembre, on reste dans la continuité de cette affaire.

Pour en savoir plus, il faudra toutefois patienter. En effet Thomas Thévenoud ne souhaite pas commenter cette affaire pour l’instant. Il explique en effet s’imposer “un devoir de silence depuis sa condamnation. Pour rappel, sa peine pour fraude fiscale a été alourdie il y a quelques jours. Il a été condamné en appel à 12 mois de prison avec sursis et 3 ans d’inéligibilité. Sur la période de 2009 à 2013, il avait rempli sa déclaration de revenus à plusieurs reprises en retard et même fait l’impasse en 2012. Le total de l’addition s’élevait tout de même à 70.500 € et des pénalités de retard de 20.500 €.

Quel usage pour cette marque ?

Une marque pourquoi faire ? Plusieurs objectifs peuvent venir à l’esprit dans cette situation. Tout d’abord, Thomas Thévenoud a peut-être simplement voulu se protéger à l’époque. Le dépôt de cette marque a peut-être empêché de voir des tasses ou des t-shirts siglés “phobie administrative” à l’époque.

Mais, peut-être s’agit-il aussi d’un investissement, d’un pari sur l’avenir. Que lui permet concrètement cette “marque verbale” selon les paramètres de l’INPI ? Trois champs d’action sont possibles.

  • la publicité : locations d’espaces publicitaires, diffusion d’annonces publicitaires, relations publiques
  • les conseils en construction
  • les services juridiques

Reste désormais à savoir ce qu’il décidera ou pas d’en faire. L’heure tourne dans tous les cas pour celui qui vient de se lancer dans des études de droit. En effet, s’il ne fait pas un usage commercial de sa marque avant le mois de septembre 2019, elle sera perdue pour défaut d’exploitation. Un autre élu ou ministre pourrait alors en faire usage si besoin est…

 

Publié le jeudi 8 février 2018 à 16:19, modifications jeudi 8 février 2018 à 16:19

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

1 Commentaire