Politique

Taïwan : Donald Trump frôle l’incident diplomatique avec la Chine

Donald Trump a soulevé les critiques après avoir eu un entretien avec la présidente de Taïwan. Cette initiative malheureuse pourrait provoquer le courroux de la Chine.

L’imprévisibilité de Donald Trump s’est abattue dans le domaine de la diplomatie, soumis d’habitude aux règles très strictes de la prudence. En effet, ce vendredi 2 décembre, il s’est entretenu avec la présidente de Taïwan, Tsaï Ing-wen.

Selon l’équipe du futur président des Etats-Unis, il s’agissait d’un entretien formel dans lequel

Les deux dirigeants ont pris note des liens étroits en matière économique, politique et de sécurité entre Taïwan et les Etats-Unis. Cette conversation fait figure d’événement historique depuis la rupture des relations diplomatiques survenues en 1979. A cette époque, les États-Unis avaient rompu leurs relations diplomatiques avec Taïwan. Ils avaient pris le parti de ne reconnaître que la politique de la «Chine unique».

En 1949, l’armée nationaliste du Kouo-Min-Tang (KMT) s’était réfugiée dans l’île de l’Asie de l’Est après sa défaite face aux communistes et avait déclaré l’indépendance. Cependant, Pékin, qui avait conquis Taïwan à l’issue de la Seconde Guerre mondiale, a depuis revendiqué la souveraineté du petit Etat. Depuis cette date, les tensions entre les Etats ne se sont guère améliorées. Pire encore, la Chine refuse toujours toutes les communications officielles avec le gouvernement taïwanais.

De plus, cet échange téléphonique est intervenu alors que les relations entre la Chine et Taïwan se sont un peu plus dégradées cette année, avec l’arrivée au pouvoir sur l’île de Taïwan du Parti démocratique progressiste, justement la formation indépendantiste de Tsaï Ing-wen.

Donald Trump s’explique sur Twitter

Par conséquent, avec cette conversation historique, Donald Trump a été vivement critiqué pour cette initiative peu diplomatique. Le futur président des Etats-Unis s’est donc fendu d’une série de Tweets pour se justifier :

La présidente de Taïwan m’a téléphoné aujourd’hui pour me féliciter de ma victoire à la présidence. Merci.

Intéressant le fait que les USA vendent des milliards de dollars d’équipement militaire à Taïwan mais (que) je ne devrais pas accepter un appel de félicitations.

Pendant sa campagne électorale, Donald Trump avait dénoncé l’agressivité commerciale de la Chine, l’accusant de manipuler sa monnaie.

De plus, comme le révèle Le Monde, Donald Trump compterait parmi ses conseillers des proches de Taïwan :

L’économiste Peter Navarro, contempteur de la politique commerciale de la Chine, fait ainsi partie des conseillers du candidat républicain en matière d’économie.

Donald Trump affirme désormais très clairement sa rupture avec les règles du protocole. Il revendique une nouvelle fois  une politique différente de ses prédécesseurs.

Publié le samedi 3 décembre 2016 à 12:03, modifications samedi 3 décembre 2016 à 11:33

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !