Politique

Strasbourg : Manuel Valls attaqué à la farine par un militant hostile au 49.3

L’ancien Premier Ministre Manuel Valls était en déplacement à Strasbourg en ce jeudi 22 décembre dans le cadre de la campagne pour la primaire de la gauche. Alors qu’il s’apprêtait à enter dans un bar pour rejoindre des élus, Manuel Valls a été victime d’une attaque commise par un citoyen assez véhément. Le service de sécurité de l’ancien Premier Ministre n’est pas parvenu à protéger l’intégrité physique de Manuel Valls. En plein état d’urgence et quelques jours à peine après l’attentat commis en Allemagne, cet incident, sans conséquence dramatique fort heureusement, risque de relancer le débat sur la sécurité des candidats en campagne électorale.

Manuel Valls enfariné à Strasbourg

Manuel Valls risque de garder un mauvais souvenir de cette journée du jeudi 22 décembre. Un passant mal intentionné a déversé un sac de farine en direction de l’ancien Premier Ministre d’après des informations de l’AFP. En plein déplacement à Strasbourg, dans le cadre de sa campagne pour la primaire de la gauche, l’ancien élu d’Evry a été victime d’une violente agression par un citoyen militant. Des agents de sécurité ont tenté d’assurer du mieux possible la sécurité de Manuel Valls. Un homme a ainsi protégé l’ancien ministre de l’Intérieur. Ce garde du corps a permis à Manuel Valls d’entrer dans le café dans lequel il était attendu le plus rapidement possible.

De nombreux messages contenant la vidéo de l’incident ont d’ailleurs été publiés sur les réseaux sociaux. Les motivations de ce geste fou, en plein état d’urgence et alors que la menace terroriste est à un niveau très élevée, seraient d’ordre politique. L’homme aurait évoqué le 49.3 au moment précis où il a déversé le contenu du sac de farine. La rédaction du Figaro affirme que l’individu suspecté du jet de farine aurait prononcé la phrase suivante :

49-3, on n’oublie pas.

L’homme a depuis été interpellé. Son identité n’a pas encore été communiquée. Il pourrait s’agir d’un étudiant d’après l’entourage de Manuel Valls.

Les circonstances de l’agression spectaculaire de Manuel Valls

Les faits se sont donc déroulés le jeudi 22 décembre à 14 heures devant le Café Broglie à Strasbourg comme le rapporte Le Figaro. Manuel Valls avait un rendez-vous dans cet établissement avec des élus locaux. Le manteau noir, le visage et les cheveux de Manuel Valls ont été constellés de farine. L’ancien Premier Ministre est donc parvenu à s’engouffrer rapidement à l’intérieur du café grâce à l’aide et au soutien des agents de sécurité. La compagne de Manuel Valls Anne Gravoin était présente au moment des faits.

Manuel Valls aurait pris d’ailleurs cet incident avec humour. Il a tenu à régir comme le rapporte Le Figaro :

Ce sont les joies de la campagne il n’y a aucun problème, la farine sans gluten c’est un bon présage.

Le revirement spectaculaire de Manuel Valls sur le 49.3

Manuel Valls a été vivement critiqué lors du quinquennat de François Hollande pour l’usage fréquent et répété de ce dispositif au sein de l’hémicycle. Ces recours au 49.3 ont permis de favoriser et d’entériner un certain nombre de projets de lois n’en déplaise à l’opposition de droite et aux frondeurs de gauche. Cet article de la Constitution permet donc à l’exécutif d’adopter un texte sans avoir besoin de voter. Manuel Valls a d’ailleurs eu recours à ce procédé à six reprises.

Manuel Valls a récemment surpris bon nombre d’observateurs de la vie politique ces derniers jours sur cette épineuse question du 49.3. Il a annoncé qu’il avait l’intention de supprimer ce dispositif s’il était désigné grand gagnant de la primaire de la gauche et futur président de la République en mai prochain.

Les personnalités politiques menacées ?

Cet incident rappelle d’ailleurs un événement similaire dont avait été victime François Hollande il y a quelques années. En plein discours, François Hollande avait été la cible d’une personne qui avait fait l’usage d’un sac de farine.

Cette agression spectaculaire contre l’ancien élu d’Evry risque donc de relancer le débat sur la sécurité des candidats en campagne.

Publié le vendredi 23 décembre 2016 à 8:58, modifications samedi 24 décembre 2016 à 1:27

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !