Politique

Stormy Daniels prévient Donald Trump : “Une tempête s’annonce, baby”

Invitée dansle “Saturday Night Live”, Stormy Daniels, l’actrice qui affirme avoir eu une liaison avec le président américain, a appelé à la démission de ce dernier.

Donald Trump en difficulté

C’est une petite pique supplémentaire. Stormy Daniels, l’actrice pornographique en rajoute une couche aux difficultés actuelles de Donald Trump. Interrogée par “Saturday Night Live”, l’émission principale de la chaîne américaine NBC, elle a lancé au président :

Désolé Donald, c’est trop tard. Je sais, tu ne crois pas au changement climatique, mais une tempête s’annonce, baby.

Derrière le jeu de mots avec son nom (storm = tempête en anglais), on trouve un commentaire presque menaçant. La jeune femme semble presque rassérénée ces derniers jours, remontée à bloc après un passage à vide. Elle a d’ailleurs profité de l’émission pour demander à Donald Trump de démissionner. 

Pour le président ds Etats-Unis, il était en tout cas temps que la semaine se termine. En effet, Donald Trump s’est retrouvé en difficulté à plusieurs reprises. C’est notamment sa défense judiciaire qui a paru branlante. Une petite surprise alors qu’il vient de renouveler son équipe, notamment en embauchant Rudy Giuliani, l’ancien maire de New-York.

Or, c’est ce dernier qui l’a mis en difficulté. Il a en effet annoncé que Donald Trump avait remboursé à Michael Cohen l’argent versé à Stormy Daniels. Petit problème, Donald Trump a toujours prétendu ne rien savoir de cet accord financier.

Pour rappel, l’actrice Stormy Daniels affirme avoir eu une relation avec Donald Trump il y a plus de 10 ans. Interrogée sur CBS l’actrice avait même donné quelques détails sur cette soirée. Elle avait ainsi mentionné une fessée donnée à Donald Trump. C’est pour garder le silence sur cette affaire qu’elle avait été payée 130.000 dollars par Michael Cohen dans le cadre d’un accord de confidentialité. Un accord qui serait surtout illégal s’il visait à protéger Donald Trump d’un scandale pendant la campagne présidentielle. Avec la déclaration de son avocat, Donald Trump se retrouve pris au piège.

Publié le lundi 7 mai 2018 à 8:32, modifications lundi 7 mai 2018 à 8:32

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !