Politique

Stéphane Sieczkowki-Samier : Le plus jeune maire de France a été mis en examen

Stéphane Sieczkowki-Samier

À 22 ans, Stéphane Sieczkowki-Samier, le plus jeune maire de France, a été mis en examen pour avoir faussé une délibération du conseil municipal.

Stéphane Sieczkowki-Samier était le plus jeune maire de France élu aux municipales de 2014. Il est aujourd’hui soupçonné de “prise illégale d’intérêts” et de “complicité de faux” et “usage de faux”. Après une garde à vue de près de 48 heures, le maire d’Hesdin a été mis en examen vendredi par un juge d’instruction de Boulogne-sur-Mer.

Une fausse délibération municipale

En effet, en avril 2016, le jeune maire aurait envoyé en sous-préfecture une fausse délibération prise en conseil municipal et l’aurait présentée comme une vraie.  Cette délibération décidait de confier la gestion des logements communaux à l’agence immobilière ORPI, qui appartient à sa mère.

Sa mère et le chef de la police municipale sont également impliqués

En plus d’avoir prétendu que la décision avait été prise, Stéphane Sieczkowski-Samier a demandé au chef de la police municipal de fabriquer la fausse délibération pour la justifier. L’opposition a alors saisi le sous-préfet en affirmant n’avoir jamais voté cette délibération.

Ainsi, sa mère Christiane Samier, conseillère municipale, a été mise en examen et sera poursuivie pour “prise illégale d’intérêt par personne investie d’un mandat électif”. Le chef de la police municipale a également été mis en examen. Il sera poursuivi pour « faux et usage de faux en écriture publique par personne dépositaire de l’autorité publique ».

Pour le moment, Stéphane Sieczkowski-Samier, 22 ans, ne compte pas annuler sa participation aux prochaines législatives. Il encourt 15 ans de réclusion criminelle et 225 000 euros d’amende, rapporte Le Parisien.

Publié le lundi 6 février 2017 à 9:35, modifications lundi 6 février 2017 à 9:35

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !