Politique

Sondage : Marine Le Pen s’empare du vote des jeunes

A un an des présidentielles, Marine Le Pen s’approprie le vote des 18-25 ans, selon un sondage de l’Ifop pour l’Association nationale des conseils d’enfants et de jeunes (Anacej). François Hollande est quant à lui loin, très loin derrière…

Si l’élection présidentielle avait lieu aujourd’hui-même, c’est Marine Le Pen qui arriverait en tête chez les jeunes. C’est en tout cas ce que révèle une étude de l’Ifop pour le compte de l’Anacej, relayée par le journal Le Monde.

Désavoué auprès des 18-25 ans, dont il avait fait « la priorité » de son mandat, François Hollande serait avec les seules voix jeunes battu dès le premier tour, et ce dans toutes les configurations. Mathieu Cahn, président de l’Anacej et adjoint (PS) au maire de Strasbourg, analyse la situation :

Pour de nombreux jeunes qui se sentent exclus, relégués, le vote FN peut paraître comme une solution. Chez eux, les idées du FN commencent à s’ancrer.

Côté chiffres, la présidente du Front National devance tous les candidats de gauche avec un score compris entre 27 et 31% des intentions de vote des 18-25 ans. Mais d’après le sondage, la fille de Jean-Marie Le Pen se retrouve talonnée de près par Alain Juppé, qui remporte 29% des intentions de vote.

Bien que leader au premier tour, le FN serait cependant battu au second tour, quelque soit la configuration. Comme souligné par le quotidien, la présence d’un représentant du parti d’extrême-droite au second tour est un vecteur de mobilisation des électeurs, ainsi, Alain Juppé, Bruno Lemaire, François Hollande ou même Nicolas Sarkozy l’empêcheraient d’accéder à l’Élysée.

Arrivant en amont de la primaire des Républicains, ce sondage indique une chose d’importance : avec seulement 13% des intentions de vote chez les jeunes, la chasse au vote des 18-25 ans est d’ores et déjà perdue pour François Hollande, qui se retrouverait relégué à la quatrième place au premier tour, quelque soit le candidat présenté à droite. Ainsi, Bruno Le Maire (15%) et Jean-Luc Mélenchon (entre 15 et 19%) dépasseraient le président sortant.

Seul candidat de gauche apte à contrer Marine Le Pen, c’est Emmanuel Macron qui recueille les meilleurs suffrages, avec un chiffre annoncé de 34% des intentions de vote. Pour Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’Ifop, le constat est clair :

À gauche, c’est Emmanuel Macron qui aujourd’hui incarne le renouvellement.

A noter, cependant, que ce sondage a été réalisé en mars, alors que le ministre de l’Économie n’avait pas encore crée son mouvement « En marche ! ». Non pressenti comme candidat, Emmanuel Macron a tout de même été soumis aux sondés. Toutes couleurs politiques confondues, ce dernier n’est devancé par Marine Le Pen que de deux points uniquement.

Avec plus de 65% des intentions de vote des 18-25 ans au second tour, c’est sans conteste Alain Juppé, investi en politique depuis 40 ans, qui devient « l’idole des jeunes ». Une dynamique qui, pour Mathieu Cahn, est encore loin d’être acquise sur le long terme, comparant la popularité de l’actuel maire de Bordeaux à celle de Jacques Chirac au crépuscule de son second mandat présidentiel.

Publié le mercredi 4 mai 2016 à 12:05, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

1 Commentaire