Politique

Un sondage confirme la baisse de popularité de Macron et Philippe

Depuis le début de son mandat, Emmanuel Macron a vu sa popularité diminuer continuellement. Aujourd’hui les sondages confirment la baisse de popularité pour le président et Edouard Philippe

Une baisse continuelle

43% d’opinion favorable en juin 2017, puis 36 % fin juillet. En 4 mois, la popularité d’Emmanuel Macron a connu un revirement. Aujourd’hui, un nouveau sondage confirme sa baisse de popularité. Le président récolte désormais 30% d’opinion favorable. Seul point positif, les premières réformes dans le secteur de l’Éducation font consensus, selon un sondage YouGov France pour Le HuffPost et CNEWS publié lundi.

Plus populaire à droite qu’à gauche

Les sympathisants d’extrême gauche ne sont que 12% à avoir une opinion favorables (-7 points) et ceux d’extrême droite 9% (-5 points). Le chef de l’État connaît de manière surprenante un regain de popularité auprès des sympathisants Les Républicains (45%, +6 points). La déception se marque plus particulièrement auprès des sympathisants de gauche. Le PS, et EELV compte 39% d’opinion favorable (-8 points sur un mois). Chez les sympathisants du centre, on compte 75% d’opinions favorables (-6 points).

Concernant Édouard Philippe, les centristes semblent apprécier le Premier Ministre : ce dernier remonte de 7 points (84%). Chez les sympathisants, son image reste globalement la même. En effet, du côté des Républicains, Édouard Philippe compte 46% d’opinions favorables (-1 point sur un mois). Cependant sa popularité reste tout de même en baisse générale avec 32% d’opinions favorables, contre 39% fin juin et 37% fin juillet. Sa côte baisse davantage chez les sympathisants d’extrême droite (8%, -17 points) et d’extrême gauche (13%, -3 points).

Consensus sur l’éducation

Les mesures prises concernant l’éducation semblent correspondre aux attentes des français. La mise en place de stages de remise à niveau en mathématique et français avant l’entrée en 6ème, reste un atout puisque 84% des Français sont pour. 7 Français sur 10 se disent favorables au dédoublement des classes de CP dans le réseau d’éducation prioritaire. Pour le collège, 8 Français sur 10 se disent favorables à la réouverture des classes bilangues et près de 8 sur 10 à la mise en place d’études dirigées après la classe dans tous les collèges.

Publié le lundi 4 septembre 2017 à 13:34, modifications lundi 4 septembre 2017 à 12:51

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !