Politique

Salon de l’Agriculture : Marine Le Pen s’y sent “chez elle”

La dirigeante du FN a dénoncé la "duplicité" de Laurent Wauquiez avec les agriculteurs

Marine Le Pen se dit "chez elle" au salon de l'Agriculture.

La venue de Marine Le Pen au salon de l’Agriculture s’est déroulée bien plus calmement que celle de l’an dernier. La dirigeante FN en a profité pour prendre de nombreux selfies et dénoncer la disparition du secteur agricole en France.

Les huées étaient peu nombreuses pour Marine Le Pen au salon de l’Agriculture cette année. Lors de son passage à l’événement, la présidente du FN a enchaîné les selfies, notamment avec des lycéens agricoles. Elle s’est également indignée contre “la disparition annoncée” du secteur, selon des informations rapportées par l’AFP.

Marine Le Pen déplore “une situation catastrophique” pour l’agriculture

Le mercredi 28 février, Marine Le Pen a déclaré lors de son passage au salon de l’Agriculture qu’elle se sentait dans son élément :

Le monde rural c’est chez moi.

La présidente du Front Nationale a ensuite ajouté :

Je n’ai pas envie de voir détruire mon “chez-moi” comme des millions de Français qui n’ont pas envie de voir disparaître l’agriculture.

Devant une foule de caméras, la députée du Pas-de-Calais a pris le temps de dénoncer la situation du secteur agricole. Elle a en effet expliqué :

Cette disparition est pourtant programmée. […] La situation de l’agriculture devient catastrophique : 350 euros de revenus mensuels, un agriculteur qui se suicide tous les jours depuis 5 ans, 300 faillites en 2017, et on ouvre le marché à des concurrents qui ne respectent ni nos normes sociales ni nos normes environnementales.

Ce point de vue n’était visiblement pas partagé par certains participants au salon. Chloé Morin, lycéenne agricole âgée de 18 ans, estime par exemple que sa génération représente un second souffle pour l’agriculture.

La dirigeante du FN fustige Laurent Wauquiez

Durant sa visite, Marine Le Pen s’est volontairement attardée sur un panneau sur lequel on pouvait lire l’inscription suivante :

Accord UE-Mercosur, consommateurs et éleveurs en danger

La députée FN en a alors profité pour contester le projet d’accord de libre-échange entre l’UE et quatre pays sud-américains. Les pays d’Amérique du Sud concernés sont le Brésil, l’Argentine, le Paraguay et l’Uruguay. Marine Le Pen a également critiqué le Ceta, traité de libre-échange entre l’UE et le Canada. Elle a en effet déclaré à son sujet :

Même s’il n’était pas validé par l’Assemblée nationale, il serait appliqué quand même. C’est la démocratie version Union européenne

Elle a ensuite dénoncé la “duplicité” de Laurent Wauquiez, président de LR lui aussi en visite au salon. Elle lui a reproché de venir exprimer son soutien aux agriculteurs alors que les eurodéputés de son parti votent en faveur du Ceta au Parlement européen.

D’après les informations rapportées par l’AFP, la dirigeante du FN n’a essuyé que quelques huées et cris durant ce passage. L’an dernier, alors en pleine campagne présidentielle, la présence de Marine Le Pen avait suscité plusieurs actes de protestation. Cette année, la députée a fait savoir qu’elle n’était pas venue faire campagne au salon de l’Agriculture. Elle a d’ailleurs expliqué récemment qu’elle était prête à laisser sa place pour l’élection présidentielle de 2022.

Publié le jeudi 1 mars 2018 à 18:39, modifications jeudi 1 mars 2018 à 18:36

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !