Politique

Russie : Une vidéo raciste et homophobe pour inciter à voter Poutine

Les élections russes se rapprochent. Mais, alors que la victoire de Vladimir Poutine ne fait guère de doutes, le bon goût n’est pas vraiment toujours au rendez-vous.

C’est une vidéo d’à peine 3 minutes, publiée sur les réseaux sociaux et qui est devenue très virale. Elle incite les électeurs à voter pour Vladimir Poutine lors de l’élection du 18 mars prochain. Mais, ici on ne parle pas de programme ! Il s’agirait d’éviter un “cauchemar”, en l’occurrence des habitants forcés d’héberger des gays chez eux.

Vue plus de 3 millions de fois

C’est une vidéo qui circule en boucle en Russie depuis la fin de semaine dernière. Avec plus de trois millions de visionnage, on peut dire qu’elle a réussi son affaire. Tous la commentent. En Russie bien sûr, mais aussi à l’étranger. Mais qu’y voit-on de tellement choquant pour qu’elle attise à ce point les passions ?

On y voit donc un père de famille, pas vraiment décidé à se rendre aux urnes lors des élections du 18 mars prochain. Le lendemain du scrutin, il est donc réveillé par des militaires qui viennent l’enrôler. L’un d’entre eux, noir, lui explique que le nouveau président a relevé l’âge de la conscription à 60 ans. Puis, son fils, affublé d’une cravate d’une organisation communiste lui demande de l’argent. Enfin, clou du spectacle, un jeune gay est installé dans sa cuisine. Chaque famille doit désormais en héberger un apprend alors l’homme. Celui-ci est par ailleurs particulièrement caricatural, filmé dans des poses suggestives.

La vidéo fait bien sûr appel aux peurs les plus profondes de la société russe actuelle. Racisme, inflation, communisme et homosexualité… Elle réussit aussi l’exploit de s’attaquer à plusieurs adversaires du président sortant en quelques instants. Ksenia Sobtchak, qui milite pour le mariage homosexuel a très vite réagi en expliquant que “présenter la communauté LGBT comme une menace n’est pas une plaisanterie”.

Les auteurs de la vidéo sont inconnus

Les réalisateurs de cette vidéo sont inconnus et personne ne semble l’avoir revendiqué à l’heure actuelle. En revanche, pour beaucoup, les signaux pointent directement vers le pouvoir russe. Ainsi, le site de la radio Svoboda, considère qu’elle fait appel aux plus bas instincts.

Le pouvoir cherche à booster le taux de participation à la présidentielle de mars par des moyens inhabituels, à savoir la grossièreté et l’homophobie

Pour le journaliste Oleg Kachine, l’auteur exact n’a finalement pas d’importance puisque personne n’en assumera la responsabilité.

Essayer de deviner qui a commandé la vidéo, la commission électorale ou le QG de Vladimir Poutine, n’a aucun sens. Le scénario et le budget ont été validés dans les cabinets du Kremlin. Ce cinéma a été tourné pour nous par le pouvoir.

Les comportements homophobes restent particulièrement bien implantés dans la société russe. Il y a quelques jours, on vous parlait ainsi de cette revue qui expliquait que les petits garçons devaient taper sur les filles à l’école pour ne pas devenir gays.

Publié le jeudi 22 février 2018 à 13:11, modifications jeudi 22 février 2018 à 10:49

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !