Politique

Les Républicains : Au tour d’Alain Juppé de prendre ses distances

Alain Juppé a annoncé qu’il ne renouvellera pas son adhésion aux Républicains. En 48 heures, l’ex-UMP a vu deux de ses fondateurs prendre leurs distances.

Alain Juppé, a annoncé lundi 15 janvier, à l’occasion de ses vœux à la presse, qu’il ne paierait pas sa cotisation 2018 au parti Les Républicains.

Je n’ai pas payé ma cotisation LR 2017. Et je ne vais pas payer celle de 2018.

A ainsi déclaré le candidat malheureux à la primaire de la droite pour la présidentielle de 2017.

Prendre ses distances avec Laurent Wauquiez

J’ai fait savoir que je quittais la présidence LR de Gironde.

A-t-il également précisé devant la presse.

Je prends du recul et je vais observer notamment dans la perspective des élections européennes de 2019.

Toutefois, interrogé pour savoir s’il allait se mettre en congé du parti, l’ex-Premier ministre a refusé de répondre. « Je suis vigilant », s’est-il contenté de dire.

Déjà en novembre, Alain Juppé avait pris ses distances avec le parti. En effet, il avait avancé l’idée de bâtir un grand mouvement central pour les Européennes de 2019 avec Emmanuel Macron. Or, ce lundi, c’est sa liberté qu’il met en avant. Mais, Laurent Wauquiez est évidemment visé lorsque le maire de Bordeaux identifie les deux lignes rouges à ne pas franchir. A savoir, la défense du projet européen et la lutte contre le Front national.

Quant à Virginie Calmels, maire adjointe de Bordeaux devenue vice-présidente des Républicains, elle a fait une mise au point :

Il n’y a pas de ligne rouge franchie par Laurent Wauquiez.

Alors qu’on entre dans l’exercice 2018, les cadres des Républicains se sont petit à petit éparpillés au fil des mois. Ainsi, alors que certains ont choisi de se serrer autour du nouveau président Laurent Wauquiez, d’autres ont préféré prendre du recul. Soit en créant un nouveau collectif politique. Soit en rejoignant La République en marche. Et parfois même soit en optant pour le maintien au sein du parti historique, tout en menant un projet politique parallèle.

La droite morcelée

Ainsi, le premier à avoir, définitivement, quitté la scène, est l’ex-président de la République, Nicolas Sarkozy.

Je suis triste de pas avoir été capable d’apporter à mes soutiens le succès qu’ils méritaient. J’ai été fier d’être votre leader. Je vous souhaite une vie politique épanouie et pleine de succès.

Avait lancé le candidat déchu le 20 novembre 2016 au soir du premier tour de la primaire à droite.

Ensuite, c’est son échec à la présidentielle qui a poussé François Fillon à s’écarter de la vie politique. En novembre dernier, il confiait son micro-parti, Force républicaine à Bruno Retailleau. Et sa décision « de tourner la page politique ».

Après cela, le mois de juin 2017 a aussi vu l’annonce de la retraite de l’ancien chef de gouvernement de Jacques Chirac, Jean-Pierre Raffarin.

Enfin, si les défaites ont ainsi pesé lourd dans ces prises de distance, la victoire de Laurent Wauquiez à la présidence des Républicains n’a pas réussi à rassembler. Ainsi, Xavier Bertrand ne l’a pas caché et a même mis en avant cet événement pour expliquer sa démission des Républicains. En effet, le 11 décembre au soir, le président du Conseil régional des Hauts-de-France expliquait au Journal Télévisé de France 2 :

Regardez comme 2002 et le front républicain semblent si loin aujourd’hui. A présent, nous sommes dans une dérive et je ne reconnais plus ma famille politique.

Enfin, lors de ses voeux, Alain Juppé a également déclaré :

Comprendre parfaitement la décision de Dominique Bussereau qui m’a informé. Constatant que la composante centriste s’est détachée de ce parti».

Le maire de Bordeaux faisant référence à l’ancien ministre juppéiste qui a annoncé dimanche au Journal du Dimanche qu’il se mettait « en congé de LR » jusqu’à la campagne des européennes de 2019. Il a notamment regretté dans sa famille politique des propos qui « pourraient être ceux du FN ». Et une absence « d’amour de l’Europe ».

Publié le mardi 16 janvier 2018 à 13:24, modifications mardi 16 janvier 2018 à 12:11

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct