Politique

Rachida Dati dénonce fermement le “plan banlieues” de Borloo

Rachida Dati n’y est pas allée de main morte pour critiquer les propositions de Jean-Louis Borloo dans le cadre de son “plan banlieues”.

L’actuelle maire du VIIème arrondissement de Paris, Rachida Dati, a vivement critiqué le rapport de l’ancien ministre Jean-Louis Borloo, l’accusant de vouloir “sauver les banlieues avec de vieilles recettes” qui ont déjà prouvé leur inefficacité.

Une attaque à charge

C’est le lendemain de la parution du rapport Borloo sur les banlieues, présenté à l’Elysée ce mercredi 25 avril 2018, que Rachida Dati a réagi. Elle l’a ainsi accusé de vouloir “sauver les banlieues” après “avoir échoué à électrifier l’Afrique”, en référence à l’échec de la fondation Energies pour l’Afrique. Pour l’ancienne garde des Sceaux, le budget de 48 milliards d’euros alloué à ce plan représente un véritable gaspillage.

Le fil conducteur de ce plan, c’est encore des milliards supplémentaires à fonds perdus pour de l’assistanat. Et ce alors que depuis 2004 et la création de l’ANRU (Agence nationale pour la rénovation urbaine) de 60 milliards d’euros ont été déversés sur ces quartiers dits populaires.

Rachida Dati dénonce également l’une des mesures visant à la création d’une Ecole Nationale d’Administration pour les banlieues, alors même que la plupart des problèmes scolaires apparaissent très tôt pour beaucoup de jeunes.

Alors à quoi vont servir ces 48 milliards (le montant des investissements réclamés par Jean-Louis Borloo, NDLR) d’impôts supplémentaires ? À financer une École Nationale d’Administration pour banlieusards, alors que le décrochage scolaire intervient dès le collège, que la violence et la désintégration républicaine gangrènent une partie de ces territoires. Et ce n’est pas la tarte à la crème “du numérique” qui empêchera les fractures.

 

 

Publié le dimanche 29 avril 2018 à 12:42, modifications dimanche 29 avril 2018 à 21:05

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !