Politique

Prix des carburants : Une forte hausse des taxes en préparation ?

Alain Vidalies, le secrétaire d’Etat aux Transports, a annoncé qu’une augmentation de la taxation du diesel et de l’essence de «un ou deux centimes» était à l’étude.

Le discours est bien rodé : appliquer une hausse des prix du carburant pour inciter les Français à se détourner des véhicules polluants et privilégier des moyens de transports plus propres.

C’est à nouveau cet argument qu’a avancé Alain Vidalies, le secrétaire d’État aux Transports, ce mercredi 14 septembre, pour justifier sa proposition d’augmenter encore de «un ou deux centimes» par litre la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE).

Cette hausse concernerait aussi bien le sans-plomb que le gazole, à hauteur d’un ou deux centimes par litre.

La mesure à l’étude servirait à combler un trou de 300 millions d’euros dans le budget de l’Agence de financement des infrastructures de transports de France (AFITF), chargée de coordonner le financement de grands projets alternatifs à la route.

Alain Vidalies a ainsi confié à des journalistes reçus dans son ministère qu’il faut au moins un centime de plus sur la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques pour alimenter le budget de l’AFITF.

Le secrétaire d’État a indiqué que la part du produit dédiée à l’AFITF provenant de la redevance des sociétés d’autoroutes, des recettes des radars et de la TICPE avait atteint 2,5 milliards d’euros, mais seulement 2,2 milliards lui étaient versés. Le solde étant à la charge de l’État, ce dernier cherche donc à combler ce déficit avec cette nouvelle hausse des tarifs.

Celle-ci serait notamment nécessaire pour financer des projets en cours comme la liaison ferroviaire Lyon-Turin, la LGV (Ligne à grande vitesse) vers Toulouse ou encore le canal Seine-Nord. Cependant, Alain Vidalies a précisé qu’il n’y avait pour l’instant « pas d’arbitrage rendu » au sein du gouvernement, mais il a souligné que ces projets ne pourront pas être financés sans recettes supplémentaires.

Face aux premières réactions, déjà très controversées, le Ministère de l’Écologie a fait savoir que cette taxe n’était pas encore à l’ordre du jour.

Du côté du secrétaire d’Etat au Budget, le message est clair :

Il n’y aura pas de hausse supplémentaire des taxes sur le carburant dans le projet de loi de finance pour 2017 qui doit être présenté à la fin du mois.

Quoiqu’il en soit, après une hausse conséquente en 2016, qui avait fait grimper les prix du sans-plomb et du gazole de respectivement 2 et 2,5 centimes, la taxe carbone va augmenter de nouveau en 2017. Dans le même temps, le gouvernement devrait poursuivre le processus pour aligner petit à petit la fiscalité des deux carburants pour mettre fin à l’avantage financier du gazole.

Publié le jeudi 15 septembre 2016 à 9:42, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !