Politique

Primaire à droite : Nicolas Sarkozy annonce sa retraite

A la plus grande surprise générale, Nicolas Sarkozy a été sèchement battu dès le premier tour de la primaire de la droite et du centre ce dimanche 20 novembre 2016. Nicolas Sarkozy a annoncé sa retraite politique. Un petit air de déjà vu, comme en 2012 lors de sa défaite à l’élection présidentielle.

Le premier tour de la primaire de la droite de ce dimanche 20 novembre 2016 a apporté son lot de surprises : une forte mobilisation des électeurs, un François Fillon largement majoritaire devant Alain Juppé pourtant favori et l’élimination surprise… de Nicolas Sarkozy.

Personne n’aurait imaginé François Fillon en tête  et pourtant il a bien crée la surprise lors de ce premier tour de la primaire de droite. A 23h30, les résultats tombent et selon les informations de M6 info, François Fillon obtenait 44,1% des voix, devant Alain Juppé (28,4%) et Nicolas Sarkozy (20,7%). Loin derrière suivent Nathalie Kosciusko-Morizet (2,6%), Bruno Le Maire (2,4%) Jean-Frédéric Poisson (1,5%) et Jean-François Copé (0,3%).

Nicolas Sarkozy a dû reconnaître sa défaite et a annoncé dans la foulée sa retraite politique. Un petit air de déjà vu mais cette fois, on est bien tentés de le croire. Largement distancé par François Fillon et Alain Juppé, le chef de file de l’UMP n’a pas réussi à redorer une image ternie par des scandales à répétition. L’affaire Bigmalion, les Gaulois, la double ration de frites, la publication par Mediapart d’un témoignage accablant de Ziad Takkiedine, autant de polémiques qui n’ont pas servi sa cause. Si son nom ne fera plus les gros titres des pages politiques, il pourrait encore faire les choux gras de la rubrique justice.

Selon L’Ouest France, Sarkozy est apparu relativement souriant malgré un échec particulièrement cuisant. Dans un discours, il a annonce tirer un trait sur sa vie politique :

La confiance de mes électeurs m’a touché dans un contexte difficile. J’ai défendu mes valeurs, mes convictions, avec ardeur, passion et souci de la France. Mais je n’ai pas réussi… Les électeurs ont choisi d’autres responsables.

et d’ajouter qu’il va se consacrer à sa famille :

J’ai bien le sentiment d’avoir imposé bien des épreuves à ma femme et mes enfants. Il est donc temps pour moi de les retrouver.

La victoire surprise de Donald Trump lui avait insufflé un souffle d’espoir et il pensait qu’il avait regagné le cœur des Français. Mais le peuple de droite en a décidé autrement.

Publié le lundi 21 novembre 2016 à 9:41, modifications lundi 21 novembre 2016 à 9:55

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet
Discuttez !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vu sur le web

Vers le top